Gooikse Pijl : Pascal Ackermann prend sa revanche

Le Flèche de Gooik se tenait ce dimanche sur 198 kilomètres divisés en neuf tours d’un circuit de 22 kilomètres. Les deux secteurs pavés qui émaillaient la boucle n’ont pas empêché les sprinteurs de s’expliquer pour la gagne. Deuxième de la Primus Classic la veille, Pascal Ackermann a alors dominé l’emballage. L’Allemand s’est imposé devant Alberto Dainese et Timothy Dupont. 

Le départ est particulièrement rapide. Les attaques s’enchaînent dès le kilomètre zéro, mais le peloton ne laisse rien filer. Un groupe d’une quinzaine d’hommes engage un bras de fer et prend jusqu’à 1’15” de marge avant d’être avalé. Les coureurs restent alors groupés après une première heure de course où 47 kilomètres sont couverts ! Les attaques reprennent de plus belle après le regroupement, mais le peloton contrôle durement. Il faut alors encore attendre une demi-heure d’intense bagarre pour voir six coureurs s’extraire durablement. Il y a là Daire Feeley (Evopro), Iver Skaarseth (Uno-X), Gianni Marchand (Cibel), Olav Hjemsaeter (Coop), Sjoerd Bax (Metec-TKH) et Alex Paton (Canyon).

Voyant que le bon coup se dégage, Jérôme Baugnies (Wanty-Gobert) et Guillaume Seye (Beat) y vont de leur attaque. Après une courte poursuite, ils viennent garnir l’échappée. Au maximum, les huit fuyards prennent 2’20” d’avance, à quatre tours du but. Le peloton réagit dans la boucle qui suit et ramène l’écart sous la minute! Le regroupement général intervient alors à près de cinquante kilomètres du but. Tout est à refaire et Torstein Traeen (Uno-X), Reto Müller (Swiss Racing Academy), Lasse Norman Hansen (Corendon-Circus) et Bjorn Hoem (Joker) relancent une échappée.

Les quatre hommes de tête parviennent à reléguer le peloton à 1’30” à l’entame du dernier tour. Ils sont pris en chasse par Pascal Eenkhoorn (Jumbo-Visma) et Preben Van Hecke (Sport Vlaanderen-Baloise), mais ces deux-là ne reviendront pas. Le peloton enclenche la vitesse supérieure sous l’impulsion des équipes Jumbo-Visma et Bora-hansgrohe. L’écart fond alors à 30″ à quinze kilomètres du but. L’échappée accélère et Müller lâche prise. Le groupe poursuit à trois alors que le peloton explose à dix kilomètres du but sous l’effet d’une attaque de Greg Van Avermaet (CCC) ! Peter Sagan (Bora-hansgrohe) est vigilant et ramène le champion olympique.

Le peloton entre groupé dans les cinq derniers kilomètres avec les trois rescapés de l’échappée en ligne de mire. Le regroupement général intervient à trois unités du but, et le sprint attendu est inévitable. Bora-hansgrohe emmène le peloton à toute allure et place son sprinteur Pascal Ackermann sur orbite. L’Allemand ne déçoit pas et s’impose devant Alberto Dainese (SEG) et Timothy Dupont (Wanty-Gobert).

Le top 10 de la Flèche de Gooik :
1. Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe)
2. Alberto Dainese (SEG Racing Academy)
3. Timothy Dupont (Wanty-Gobert)
4. Riccardo Minali (Israel Cycling Academy)
5. Arvid De Kleijn (Metec-TKH)
6. Herman Dahl (Joker)
7. Joeri Stallaert (Corendon-Circus)
8. Jordi Warlop (Sport Vlaanderen-Baloise)
9. Piet Allegaert (Sport Vlaanderen-Baloise)
10. Roy Jans (Corendon-Circus)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Arkéa-Samsic boucle son effectif avec les prolongations de Le Roux et Bonnamour

Extrêmement renouvelé, l’effectif d’Arkéa-Samsic pour la saison 2020 est désormais au complet. La structure bretonne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.