Giro 2019 : Le parcours officiellement présenté (tous les profils ajoutés)

Moins d’une semaine après le Tour de France (lire ici), c’est au tour du Giro de dévoiler son tracé 2019. Le premier Grand Tour de la saison s’élancera de Bologne le samedi 11 mai avec un contre-la-montre individuel punchy de 8,2 kilomètres. Ces détails étaient connus de longue date, c’est donc surtout le reste du parcours de la 102e édition du Tour d’Italie qui était attendu. Et c’est à Milan, dans les studios de la Rai que Mauro Vegni et ses équipes l’ont dévoilé.

Première constatation, le parcours est fidèle aux prévisions que nous vous présentions la veille (lire ici). Le Giro commencera donc très fort avec cette arrivée du court chrono d’ouverture au sommet de la Basilique de San Luca, bien connue pour accueillir chaque année le final du Tour d’Emilie. Voilà qui donnera le ton car cette première semaine alternera entre sprints et arrivées pour coureurs explosifs, comme à Frascati, à San Giovanni Rotondo, à L’Alquila ou encore lors de l’étape de Pesaro. Pour finir en beauté, il y aura aussi ce chrono, le deuxième de la semaine, long de près de 35 kilomètres, terminant par la montée irrégulière vers San Marino (12,2km à 4,5%).

La deuxième semaine commencera par deux étapes quasiment plates, puis une arrivée à Pinerolo, sans doute bien plus animée mais avec un final différent de celui de 2016, qui avait offert une très belle fin de course. Les choses sérieuses commencent le vendredi. Trois ascensions sont au programme ce jour là, avec le Colle de Lys, le très difficile Pian del Lupo (9,4km à 8,7%) et enfin la montée finale vers le Lago del Serrù (20,3km à 5,9%) et ses 2247 mètres. Le lendemain, grand rendez-vous de nouveau avec quatre grosses ascensions : Verrayes, Verrogne (13,8km à 7,1%), Truc d’Arbe (8,2km à 7%) et le terrible Colle San Carlo et ses 10,5km à 9,8% avant l’arrivée Courmayeur (Skyway Monte Bianco). Le lendemain, nouvelle très longue étape avec 237 kilomètres en direction de Côme et une dernière partie de parcours quasiment identique au Tour de Lombardie avec la Madonna del Ghisalo, la Colma di Sormano mais par la route longue, c’est à dire sans le terrible Muro di Sormano (la seule différence avec le Tour de Lombardie), la montée de Civiglio et enfin la montée de San Fermo della Battaglia qui était absent de la Classique des Feuilles Mortes cette année en raison d’une route impraticable suite à un glissement de terrain.

Le lendemain du deuxième jour de repos, ce sera l’étape sans doute la plus attendue de ce Giro : celle arrivant à Ponte di Legno. Les coureurs partiront de Lovere et devront déjà franchir deux ascensions avant de passer Ponte di Legno une première fois pour aller chercher la montée du Gavia (16,5km à 8%) et son sommet culminant à 2618m. d’altitude. Ils redescendront ensuite vers Bormio et iront chercher Mazzo di Valtellina pour escalader le Mortirolo et ses terribles 12,8km à 10,1%. Une fois la descente terminée, il restera un peu moins de 15 kilomètres en faux plat montant pour aller chercher Ponte di Legno. Le tout sur une étape de plus de 220 kilomètres de nouveau.

Le lendemain, le profil sera moins copieux mais les coureurs du classement général seront à l’oeuvre une nouvelle fois vers Antholz (Anterselva) avec un final en ascension (9,6km à 5,5%). La dix-huitième étape sera en grande partie en descente et offrira une unique occasion aux sprinteurs en cette troisième semaine. L’antépénultième jour proposera quelques reliefs mais c’est surtout l’ascension finale vers San Martino di Castrozza (13,6km à 5,6%) qui décidera de l’issue de la course. Enfin l’explication finale en montagne sera copieuse avec la vingtième étape. Départ de Feltre, avec un parcours très fortement inspiré de la Granfondo Sportful Dolomiti Race. La Cima Campo (18km à 6%), le Passo Manghen (18,9km à 7,6%), le Passo Rolle (20,6km à 4,7%) et enfin l’ascension finale au sommet de la Monte Avena et ses 13,5km à 6,3% de moyenne mais avec plusieurs passages abruptes jusqu’à 16% seront donc au programme.

Enfin, il restera une opportunité d’un dénouement au dernier moment avec le chrono de Vérone, long de seulement 15,6 kilomètre mais qui ne sera pas plat puisqu’il faudra escalader la montée vers Toricelle (4,5km à 4,6%) avant d’arrivée dans les arènes de Vérone.

À LIRE EGALEMENT > Tour d’Italie 2019 : Les spécificités du parcours


 

Dates Etape Départ Arrivée Remarques
Samedi 11 mai 1e étape Bologna San Luca (Bologna) CLM individuel de 8,2km avec le final du Tour d’Emilie.
Dimanche 12 mai 2e étape Bologna Fucecchio 200km
Lundi 13 mai 3e étape Vinci Orbetello 219km, final plat.
Mardi 14 mai 4e étape Orbetello Fracasti 228km, arrivée pour puncheurs
Mercredi 15 mai 5e étape Frascati Terracina 140km, final plat. Circuit final de 10km
Jeudi 16 mai 6e étape Cassino San Giovanni Rotondo 233km, final valloné
Vendredi 17 mai 7e étape Vasto L’Aquila 180km, final valloné et arrivée pour puncheurs
Samedi 18 mai 8e étape Tortoreto Lido  Pesaro 235km, sprint en perspective
Dimanche 19 mai 9e étape Riccione San Marino CLM individuel de 34,7km, final en ascension (12,2 à 4,5%)
Lundi 20 mai Repos
Mardi 21 mai 10e étape Ravenna Modena 147km, profil complètement plat
Mercredi 22 mai 11e étape Carpi  Novi Ligure 206km, Profil complètement plat, à l’exception des derniers kilomètres en léger faux plat montant
Jeudi 23 mai 12e étape Cuneo Pinerolo 146km, Passage par l’ascension de Montoso dans le final
Vendredi 24 mai 13e étape Pinerolo Ceresole Reale (Lago del Serrù) 188km, Final à 2247m. d’altitude – Colle de Lys, Pian de Lupo sont également au programme
Samedi 25 mai 14e étape Saint Vincent Courmayeur (Skyway Monte Bianco) 131km, avant l’ascension finale, passage par Verrayes, Verrogne, Truc d’Arbe (Combes) et Colle San Carlo 
Dimanche 26 mai 15e étape Ivrea Como 237km, Dernière partie d’étape identique au Tour de Lombardie avec la Madonna del Ghisalo, Colma di Sormano, Civiglio et San Fermo della Battaglia (qui n’était pas sur le dernier Tour de Lombardie)
Lundi 27 mai Repos
Mardi 28 mai 16e étape Lovere Ponte di Legno 226km, Etape reine avec le Gavia et le Mortirolo
Mercredi 29 mai 17e étape Val di Sole (Commezzadura) Anterselva 180km, final en ascension
Jeudi 30 mai 18e étape Valdaora Santa Maria di Sala 220km, étape pour sprinteurs
Vendredi 31 mai 19e étape Treviso San Martino di Castrozza 151km, Arrivée au sommet
Samedi 1e juin 20e étape Feltre Croce d’Aune 193km, plus de 5000m. de dénivelé avec la Cima Campo, le Passo Manghen, Monte Avena et le final vers Croce d’Aune.
Dimanche 2 juin 21e étape Verona Fiera Verona (Arena)  CLM individuel de 15,6km (lire ici)

Total : 3518,5km

Les profils : 

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Espagne : Le Grand Départ 2020 d’Utrecht officialisé et détaillé

La Vuelta 2020 partira donc bien d’Utrecht. Il n’y avait plus vraiment de doutes à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.