© Jean-Claude Faucher

Tom Dumoulin change de registre

Tom Dumoulin (Sunweb) est le premier non Italien à s’imposer au sommet d’Oropa. Et quelle victoire ! Avec le maillot rose sur les épaules, revenant sur un Nairo Quintana payant les efforts de son attaque un peu plus tôt, Dumoulin appuie encore un peu plus sa domination sur ce centième Giro. Certes l’ascension d’Oropa n’est pas pour déplaire au rouleur grimpeur Néerlandais, avec des portions difficiles mais pas trop, jamais de pourcentages trop important, des portions roulantes… Certes on sait aussi que Dumoulin ne se limite pas à sauver les meubles en montagne comme nous l’avions découvert sur La Vuelta 2015. Mais en s’imposant à Oropa, le coureur de Sunweb franchit assurément un nouveau palier.

Tom, à quel niveau placeriez vous ce jour dans la hiérarchie de votre carrière ?
Assez haut. Assurément dans le top3. C’était une très bonne journée. Je savais que j’avais de bonnes jambes. Je l’ai dit à mon équipe et mes coéquipier m’ont placé en excellente position au pied, pas trop à l’avant mais pas trop à l’arrière non plus. Je pense que nous avons tout bien fait. Je savais que cette ascension me convenait parfaitement. Je le savais dès le départ mais gagner ici est assez spécial.

Quand Quintana a attaqué, vous avez laissé filer consciemment en sachant que vous reviendrez ou vous étiez à la limite ?
J’étais à la limite, je ne pouvais pas suivre Quintana. Mais je savais aussi que Pinot et d’autres avaient un mauvais jour ou au moins étaient lâchés. Alors j’ai pensé qu’il n’y avait qu’à aller aussi loin que possible et on verra. Je pensais que la victoire était hors de portée avec Quintana devant mais finalement j’étais assez fort pour revenir.

Avec votre avantage du chrono et ces aptitudes en montagne que vous montrez ici, qu’est-ce qui peut encore vous arrêter ?
Oui mais aujourd’hui ce n’était pas une étape de montagne. C’était une étape toute plate avec une arrivée au sommet. C’est quelque chose de différent de ce que nous allons affronter dans la dernière semaine. Je suis confiant mais pas trop confiant.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Sunweb en pôle pour Tiesj Benoot

Tiesj Benoot va quitter la Lotto-Soudal en fin d’année. C’est désormais une certitude, le coureur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.