© Sirotti

Nairo Quintana : « Nibali a montré sa supériorité »

Nairo Quintana n’a pas été le plus impérial aujourd’hui mais il n’a pas flanché. Sur les pentes de l’Etna, le leader de la formation Movistar a surtout toisé ses rivaux et a fait en sorte de ne pas concéder la moindre seconde comme il l’avait déjà confié ce matin. « Nous avons passé trois jours nerveux et stressants et aujourd’hui c’était déjà autre chose, lâche-t-il dans un communiqué. Le but de cette première étape de montagne était d’être avec les rivaux et ne pas perdre de temps sur eux. Le manque de rythme de compétition s’est constaté et je dois me mettre à niveau. C’était mon premier contact avec la montagne. Les journées qui arrivent, jusqu’au Blockhaus, seront sûrement utiles pour continuer à prendre le rythme et je pense que ce sera mieux sur la prochaine étape de montagne. »

Alors que l’allure s’accélérait dans le peloton, Quintana a commencé à marquer Vincenzo Nibali. Le Colombien avait bien compris que son rival italien allait passer à l’attaque sur ses terres et ça n’a pas manqué. « Nous avons assez bien contrôlé l’étape, surtout quand Nibali a bougé, poursuit Quintana. La montée était assez difficile mais le problème, c’était le vent de face qui a évité que la sélection se fasse. Quand Nibali a attaqué, ça allait déjà très vite et nous avons profité du fait qu’Andrey (Amador) soit en tête pour contrôler l’attaque. »

Le leader de la formation Movistar a tiré quelques enseignements de cette première étape de montagne, sortant du lot quelques-un de ses rivaux. « Nibali a placé une belle attaque et il a montré sa supériorité par rapport aux autres. Concernant le Team Sky, j’ai remarqué que Thomas était bien tout comme Landa, ce sont deux rivaux à prendre en compte. Zakarin est un autre coureur qui a montré sa forme parce qu’il n’était pas facile d’attaquer là où il l’a fait et creuser ensuite cet écart. Enfin, Jungels a été à un grand niveau et il faudra compter sur lui. » Nairo Quintana a passé sans embûches une étape qu’il redoutait, du tout bon pour le Colombien.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Clásica de Almería : Présentation de l’édition 2020

35e édition de la Clásica de Almería (1.Pro), dimanche 16 février Roquetas de Mar > Roquetas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.