© Sirotti

Nairo Quintana : « Beaucoup de pression »

Nairo Quintana le sait, au départ du centième Giro d’Italia demain, il sera le grand favori de l’épreuve. Avec une équipe très costaud sur le papier pour l’entourer, avec comme principal lieutenant Andrey Amador, quatrième en 2015, le Colombien est ambitieux et espère forcément ramener le maillot rose chez lui pour la deuxième fois de sa carrière, après 2014. Mais il est conscient que la tâche sera compliquée au vu de la concurrence. « C’est un Giro très difficile avec beaucoup de pression car il y a beaucoup de leaders ici et ce sera forcément plus compliqué de gagner qu’en 2014, déclare-t-il à notre micro. Terminer sur le podium ne serait pas un désastre. »

L’équipe Movistar sera entièrement dévouée à sa cause et elle a déjà fait ses preuves. « Nous espérons qu’il n’y aura pas de problème dans l’équipe. Nous allons voir comme la course va évoluer mais il y aura des rivaux qui sont très forts et qui eux aussi veulent gagner. »

Il y a quelques jours, Nairo Quintana est sorti du Tour des Asturies avec une deuxième place à la clé derrière le surprenant Raul Alarcon. Le Colombien avait auparavant remporté le Tour de Valence et surtout Tirreno-Adriatico. Il est donc prêt pour attaquer le premier Grand Tour de la saison. « Je suis sorti du Tour des Asturies avec un bon rythme de course. Il y a eu une journée assez froide mais nous avons réussi à surmonter ça. Cette course espagnole va beaucoup m’aider pour le début du Giro puisque nous savons que la quatrième étape est très exigeante. »

Quintana aura fort à faire face aux nombreux leaders présents et en premier lieu Vincenzo Nibali, le vainqueur sortant. Il se méfie également de Steven Kruijswijk qui, sans sa chute l’an passé, aurait pu remporter l’épreuve. « Kruijswijk est un coureur très fort, il a souvent fait cette course. Il est en confiance et il est déjà passé proche de la victoire. Il avait le maillot rose la saison dernière et je pense qu’avec Nibali, ils seront deux coureurs costauds auxquels il faudra faire attention. C’est une course qui se déroule dans le pays de Nibali et il y a toujours bien figuré. Il donnera le maximum pour aller chercher la victoire. » Rappelons que si Quintana est cité comme le grand favori sur cette épreuve, il s’est toutefois lancé un défi de taille cette saison puisqu’il doublera le Giro avec le Tour de France et il veut briller sur les deux courses, une tâche qui s’annonce compliquée.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour d’Algarve : La deuxième étape en direct commenté



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.