(c) Sirotti

Giro : Le chrono à Chad Haga, la consécration pour Richard Carapaz

Une ultime chance de faire bouger les lignes. Ce dimanche, le Giro se concluait par un chrono de 17 kilomètres autour de Vérone. Au départ, plusieurs places du top10 restaient à jouer, notamment la troisième, entre Mikel Landa et Primoz Roglic. S’il a été bien battu par Chad Haga, vainqueur devant Victor Campenaerts et Thomas De Gendt, le Slovène a réussi à remonter sur le podium. Richard Carapaz n’a lui pas été inquiété et remporte le Giro devant Vincenzo Nibali, le meilleur des grands leaders sur ce chrono. 

La première surprise n’a pas tardé ce dimanche. Après que Tom Bohli (UAE-Team Emirates), puis Josef Cerny (CCC) se sont installés brièvement dans le hot seat, Victor Campenaerts (Lotto Soudal) boucle le parcours en 22’11” et prend la tête de l’épreuve. On pense alors se diriger vers une attente de deux heures avant de voir les favoris s’approcher du temps du champion d’Europe. Il n’en est rien. Parti quelques minutes après Campenaerts, Chad Haga (Sunweb) réalise un temps de 22’07” et s’installe dans le fauteuil au détriment du favori des bookmakers. Il était pourtant passé avec huit secondes de retard sur le recordman de l’heure à l’intermédiaire du km9,5.

Plusieurs bons rouleurs suivent, mais se cassent les dents sur le temps de Haga. Jos van Emden (Jumbo-Visma) passe à côté de son chrono, alors que Tobias Ludvigsson (Groupama-FDJ) échoue à 11″ du leader. Il faut ensuite attendre Thomas De Gendt (Lotto Soudal), le 90e coureur sur la rampe de départ, pour faire bouger les lignes. Le baroudeur belge signe 22’13”, à six petites secondes de Haga. Trente coureurs en terminent ensuite sans inquiéter le leader, jusqu’à Damiano Caruso (Bahrain-Merida). Ce dernier prend le deuxième temps à l’intermédiaire, avant de faiblir sur la fin. Il conclut finalement en 22’16”. Vainqueur la veille, Pello Bilbao (Astana) prouve lui son excellente condition en signant un temps de 22’20”.

Il faut ensuite attendre le dixième du général Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) pour voir un coureur s’approcher des meilleurs. Le Russe signe 22’43”, mais n’inquiète pas la neuvième place finale de Pavel Sivakov (Ineos). Vient ensuite la lutte pour la sixième position. Simon Yates (Mitchelton-Scott), Rafal Majka (Bora-hansgrohe) et Miguel Angel Lopez (Astana) sont seulement séparés de 33 secondes au général. Yates termine en 23’07”, Majka en 22’47” et Lopez en 23’27”. C’est alors le Polonais qui conclura sixième du Giro, devant Lopez et Yates.

Bauke Mollema (Trek-Segafredo) assure ensuite sa 5e place au général avec un temps de 23’11”. Vient ensuite la bagarre pour la troisième place entre Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Mikel Landa (Movistar). Parmi les favoris de l’étape, le Slovène déçoit en ne signant que 22’33”, à 26″ de la marque établie par Haga. Cela ne l’empêche pas de remonter sur le podium final puisque Landa conclut en 23’04”. Roglic lui prend la troisième place pour huit secondes! Enfin, Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) fait mieux que Roglic et coupe la ligne en 22’30”. Une grande performance qui ne lui permet pas de renverser la course. Le maillot rose Richard Carapaz assure en 23’19” et remporte le Giro 2019.

L’ultime étape revient elle à Chad Haga qui signe ici, à trente ans, sa première victoire WorldTour. L’Américain est le seul coureur à avoir su tenir une moyenne supérieure à 46km/h sur l’exigeant parcours. Victor Campenaerts termine deuxième à 4″ devant son coéquipier Thomas De Gendt, qui a conclu à 6″.

Le classement du chrono final : 
1. Chad Haga (Sunweb) en 22’07”
2. Victor Campenaerts (Lotto Soudal) à 4″
3. Thomas De Gendt (Lotto Soudal) à 6″
4. Damiano Caruso (Bahrain-Merida) à 9″
5. Tobias Ludvigsson (Groupama-FDJ) à 11″
6. Josef Cerny (CCC) m.t.
7. Pello Bilbao (Astana) à 17″
8. Mattia Cattaneo (Androni-Sidermec) à 20″
9. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 23″
10. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à 26″

Le classement général final : 
1. Richard Carapaz (Movistar) en 90h01’47”
2. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 1’05”
3. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à 2’30”
4. Mikel Landa (Movistar) à 2’38”
5. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 5’43”
6. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 6’56”
7. Miguel Angel Lopez (Astana) à 7’26”
8. Simon Yates (Mitchelton-Scott) à 7’49”
9. Pavel Sivakov (Ineos) à 8’56”
10. Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) à 12’14”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.