(c) Sirotti

Giro : Giulio Ciccone règle l’échappée, Primoz Roglic perd gros

L’étape reine du Giro a tenu toutes ses promesses ce mardi. Sans l’ascension du Passo Gavia, celle du Mortirolo s’est avérée décisive et a permis une belle explication entre les favoris. Sur des pourcentages supérieurs à 10%, et sous une pluie battante, Vincenzo Nibali a placé la première banderille et distancé, entre autres, Primoz Roglic, Rafal Majka et Simon Yates. Partis en tout début d’étape, ce sont néanmoins les derniers rescapés de l’échappée qui ont joué la victoire d’étape. Giulio Ciccone et Jan Hirt ont ainsi distancé leurs nombreux compagnons de fuite dans l’ascension du Mortirolo et se sont envolés vers un succès de prestige. C’est alors Ciccone qui l’a emporté devant Hirt dans un sprint à deux. Dernier rescapé de l’échappée, Fausto Masnada a conclu à la troisième place. Le groupe maillot rose est arrivé ensuite, Vincenzo Nibali en tête, avec 1’20” d’avance sur Primoz Roglic. 

Après une journée de repos bien méritée, l’allure est très rapide dès le départ de Lovere. Une grosse bagarre se tient pour former l’échappée du jour. Plusieurs tentatives sont réprimées avant que Davide Villella (Astana), Michael Schwarzmann (Bora-hansgrohe), Mikkel Honoré (Deceuninck-Quick Step), Christopher Juul-Jensen (Mitchelton-Scott) et Jai Hindley (Sunweb) ne s’enfuient. Ces cinq-là sont maintenus à quinze secondes du peloton. De nombreux coureurs se lancent alors en poursuite, mais les Movistar du maillot rose Richard Carapaz imposent un train soutenu.

Lire aussi > Giro : Tony Gallopin quitte la course

Un groupe de chasse conséquent réussit ensuite à recoller. Andrey Amador (Movistar), François Bidard (AG2R-La Mondiale), Mattia Cattaneo, Fausto Masnada (Androni-Sidermec), Pello Bilbao (Astana), Damiano Caruso, Antonio Nibali (Bahrain-Merida), Francisco Ventoso, Lukasz Owsian (CCC), Joe Dombrowski, Nathan Brown (EF), Mikel Nieve (Mitchelton-Scott), Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) et Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) recollent au quintet initial pour former un groupe de 19 coureurs en tête. Les écarts restent minces, alors Jan Hirt (Astana) et Koen Bouwman (Jumbo-Visma) se lancent en poursuite. Ils parviennent à recoller pour porter le nombre d’échappés à 21. Là, le peloton décide de laisser un peu de marge, mais contrôle néanmoins la progression des hommes de tête. L’imposante échappée s’octroie tout de même 3’06” d’avance après 25 kilomètres.

Une fois les deux premières difficultés non répertoriées passées, Passo della Presolana (11,1km à 5,8%) et Croce di Solven (8,8km à 4,1%), les 21 coureurs de tête comptent 3’30” de marge. Ils abordent ensuite le Cevo (3e cat., 10,8km à 5,8%), à 115km du but, avec 4’26” d’avance. Le groupe de tête s’entend bien et maintient le même écart au sommet, où Ciccone passe en tête. L’Italien conforte encore un peu plus son avance au classement de la montagne. La Movistar imprime un train peu soutenu en tête de peloton, se contentant de maintenir l’échappée à une distance raisonnable.

Profitant de la relative apathie des équipes de favoris, les hommes de tête entament la montée d’Aprica (3e cat., 15km à 3,4%) avec 5’23” d’avance. Le peloton y opère un léger rapproché et passe le sommet avec 4’58” de retard sur Ciccone, une nouvelle fois premier sur la ligne. Une longue portion descendante suit avant le second sprint intermédiaire du jour, et, surtout, l’ascension décisive du Passo del Mortirolo (1ère cat., 11,9km à 10,9%).

L’échappée aborde cette difficulté mythique avec 5’20” de marge sur le peloton, l’écart maximal observé ce mardi. Ciccone et Dombrowski y impriment un train soutenu et distancent plusieurs de leurs compagnons de fuite. L’Américain a présumé de ses forces et se fait vite distancer. Rapidement, on ne retrouve plus que cinq hommes en tête avec Ciccone, Hirt, Masnada, Nieve et Caruso. Hirt place deux attaques successives, et condamne les chances de Masnada, puis Nieve.

Au niveau des favoris, la course ne tarde pas non plus à se décanter. Après un gros relais de son coéquipier Domenico Pozzovivo (Bahrain-Merida), Vincenzo Nibali place une attaque décisive à 6km du sommet. S’il est suivi par Hugh Carthy (EF Education First), les autres favoris ne peuvent rien sur le coup. Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Simon Yates (Mitchelton-Scott) ou encore Rafal Majka (Bora-hansgrohe) sont en grande difficulté. Bien entouré par son équipe, Richard Carapaz fait la montée au train et réussit à recoller sur Nibali et Carthy, avec Mikel Landa et Miguel Angel Lopez. Au sommet, Ciccone continue sa moisson de points de la montagne et devance Hirt. Caruso est décroché, alors que le groupe maillot rose passe avec 4’12” de retard. Roglic, Yates, Mollema et Zakarin pointent alors à 5’28” !

Dans la descente, le duo de tête fait mieux que résister et conserve un avantage important. Seul Fausto Masnada se maintient intercalé à 10km de l’arrivée, à 1’37”. Derrière, le groupe maillot rose a repris tous les autres distancés de l’échappée et pointe à 3’30”. Vient ensuite le groupe Roglic-Yates à plus d’une minute.

Le duo de tête attaque alors les derniers kilomètres en faux plat montant avec une marge confortable. S’ils se regardent dans les derniers hectomètres, les deux hommes tiennent bon jusqu’au bout et s’expliquent sur une pointe. Ciccone lance le sprint et résiste jusqu’à la ligne : il remporte la 16e étape devant Hirt. Dernier rescapé de l’échappée, Masnada conclut troisième. C’est ensuite le groupe maillot rose qui rallie l’arrivée, Nibali terminant quatrième à 1’41” du vainqueur. Roglic arrive ensuite avec Yates et Mollema : il coupe la ligne à 1’20” de ses principaux adversaires.

Le classement de la 16e étape : 
1. Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) en 5h36’24”
2. Jan Hirt (Astana) m.t.
3. Fausto Masnada (Androni-Sidermec) à 1’20”
4. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 1’41”
5. Hugh Carthy (EF Education First) m.t.
6. Richard Carapaz (Movistar) m.t.
7. Mikel Landa (Movistar) m.t.
8. Joe Dombrowski (EF Education First) m.t.
9. Damiano Caruso (Bahrain-Merida) m.t.
10. Mattia Cattaneo (Androni-Sidermec) à 2’03”

Le classement général après la 16e étape : 
1. Richard Carapaz (Movistar) en 70h02’05”
2. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 1’47”
3. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) à 2’09”
4. Mikel Landa (Movistar) m.t.
5. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 5′
6. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 5’40”
7. Miguel Angel Lopez (Astana) à 6’17”
8. Simon Yates (Mitchelton-Scott) à 6’46”
9. Pavel Sivakov (Ineos) à 7’51”
10. Jan Polanc (UAE-Team Emirates) à 8’06”

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.