(c) Sirotti

Giro : Etape plate, jour 2

102e édition du Giro (2.UWT), du 11 mai au 2 juin
11e étape : Carpi > Novi Ligure, 221km

Infos :

Après une 10e étape du Giro qui s’est affirmée comme l’une des plus lentes de l’histoire récente des Grands Tours, cette 11e étape reproduit exactement le même schéma…  en plus long ! La distance est de 221 kilomètres, soit 80 kilomètres de plus que la veille, mais la difficulté est toujours aussi inexistante. C’est donc une longue étape qui attend les coureurs du Tour d’Italie, qui continuent leur remontée progressive vers le nord du pays, et se rapprochent de Milan. Si le profil est légèrement montant sur la fin, c’est seulement car l’altitude s’élève à l’approche des montagnes de Ligurie. L’arrivée est d’ailleurs située toute proche de la ville d’Ovada, traditionnel pied de l’ascension du Turchino sur Milan-SanRemo. Les deux sprints intermédiaires sont placés dans la deuxième partie de l’étape, avec celui de San Zenone al Po au km148, et Pontecurone au km189. Le dernier virage de l’étape est situé à plus de 2500 mètres de la ligne, ce qui devrait offrir un emballage final limpide sur un faux plat montant très léger. Attention toutefois à la chute.

Vainqueur hier, et toujours à l’aise sur les finals rectilignes, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) se positionne comme le favori du jour. En confiance, il sera opposé à Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step), toujours à la recherche de son premier bouquet, et à Caleb Ewan (Lotto Soudal). Quand au maillot cyclamen Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe), lourdement tombé hier, il est difficile de prévoir l’état dans lequel il se trouvera. Finalement, les outsiders Davide Cimolai (Israel Cycling Academy), Giacomo Nizzolo (Dimension Data), Manuel Belletti (Androni – Sidermec) ou encore Jakub Mareczko (CCC) tenteront de se faire une place au soleil.

Cartes et profils : 

Classement général après la neuvième étape : 
1. CONTI Valerio (UAE TEAM EMIRATES) en 39h44’39”
2. ROGLIC Primoz (TEAM JUMBO – VISMA)  à 1’50”
3. PETERS Nans (AG2R-LA MONDIALE) à 2’21”
4. ROJAS Jose (MOVISTAR) à 2’33”
5. MASNADA Fausto (ANDRONI GIOCATTOLI – SIDERMEC) à 2’36
6. AMADOR Andrey (MOVISTAR) à 2’39”
7. ANTUNES Amaro (SUNWEB) à 3’05”
8. MADOUAS Valentin (GROUPAMA-FDJ) à 3’27”
9. CARBONI Giovanni (BARDIANI CSF) à 3’30”
10. BILBAO Pello (ASTANA) à 3’32”

Meilleur grimpeur : Giulio Ciccone (Trek-Segafredo); 32pts
Meilleur sprinteur : Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe), 155pts
Meilleur jeune : Nans Peters (AG2R-La Mondiale)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Daniele Bennati ne sait pas s’il poursuivra sa carrière en 2020

Daniele Bennati dans l’incertitude. Le coureur italien de 39 ans, qui n’est lié à aucune …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.