(c) Mario Stiehl

Oliver Naesen a gardé la foi en un retour du peloton

Après une deuxième place à Milan-Sanremo, Oliver Naesen (AG2r-La Mondiale) monte de nouveau sur le podium en terminant troisième à Gand-Wevelgem. Une manière d’effacer la frustration de vendredi. “Après l’E3, j’étais un peu frustré car j’ai l’impression que je me suis battu moi-même mais c’est la vie. Cela me fait du bien au moral d’être sur le podium. Perdre contre Kristoff et Degenkolb n’est pas honteux. C’est même normal car je ne suis pas un sprinteur à la base.”

Avec Greg Van Avermaet, Oliver Naesen était le gros absent de la bordure du début de course.  “Je n’ai pas paniqué, car je me suis déjà retrouvé à l’avant dans cette situation. Que se passe-t-il? Vous vous arrachez et avez un vent contraire. Au final, plus personne ne veut rouler. En fait, je suis heureux de ne pas avoir fait partie de la bordure, parce que je me connais. J’aurais peut-être roulé devant. Dans 9 cas sur 10, vous êtes repris. J’ai gardé la foi.”

Le Belge accumule les places d’honneur. Il lui manque juste une victoire. “J’aimerais vraiment gagner, mais c’est difficile. Peut-être ai-je besoin d’un déclic quelque part, ce qui pourrait être le début d’une série. En tout cas, j’étais frais et lucide dans le finale.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.