(c) Sirotti

Cyclassics de Hambourg : Elia Viviani, imbattable, réussit le hat-trick

Considéré comme l’une des classiques phares pour les sprinteurs du peloton, la 24ème édition de la Cyclassics de Hambourg n’a pas démenti à sa réputation. Avec un parcours toutefois accidenté dans le final avec notamment l’ascension du Waseberg, rien n’a empêché la course de se conclure par un sprint. Avec un plateau comprenant les meilleurs sprinteurs du peloton, c’est Elia Viviani (Deceuninck QuickStep) qui arrive à tirer son épingle du jeu et remporter la Cyclassics de Hambourg devant Caleb Ewan (Lotto Soudal) et Giacomo Nizzolo (Dimension Data). Malgré les tentatives de Peter Sagan pour dynamiter la course. 

Après un début de course mouvementé, Gijs Van Hoecke (CCC Team), José Gonçalves (Team Katusha Alpecin), Alex Frame (Trek – Segafredo) ett Igor Boev (Gazprom-RusVelo) s’échappent tardivement, au bout de 60km de course. L’écart monte rapidement au-delà des dix minutes d’avance.

À 50 km de l’arrivée, l’écart n’est plus que de 3’ et c’est un trio en tête de course, Alex Frame s’étant fait distancer, les chances de victoire de l’échappée sont faibles. Puis un duo, car José Gonçalves perd les roues des deux rescapés. Dans le Waseberg, à 25km de l’arrivée, le peloton se réveille et de nombreux coureurs tentent de s’extirper, tel que Yves Lampaert (Deceuninck Quick Step), Peter Sagan (Bora Hansgrohe) ou encore Sonny Collbrelli (Bahrain Merida), les sprinteurs n’hésitent pas à se dévoiler.

Échappée reprise à 21km de l’arrivée. Sous l’impulsion de Peter Sagan qui décide d’attaquer à nouveau à 15km de l’arrivée lors de la dernière ascension du Waseberg, le sprinter Allemand, coéquipier de l’ex-champion du monde, Pascal Ackerman est distancé. Un groupe d’une quinzaine de coureurs est l’avant parmi lesquels on retrouve les principaux favoris du jour. La jonction entre les deux principaux groupes a lieu à 9km de l’arrivée. Une cinquantaine de coureurs vont donc se jouer la victoire au sprint dans les rues de Hambourg.

Les équipiers des sprinteurs jettent leurs dernières forces afin de replacer leurs respectifs leaders. Aucune équipe ne possédant plus de 4 coureurs, le sprint risque d’être décousu. C’est la Jumbo Visma de l’ancien maillot jaune Mike Teunissen qui prend les devants à 2km de l’arrivée. La Groupama FDJ est bien placée avec son sprinteur Arnaud Démare et son poisson-pilote Ramon Sinkeldam, mais le Français est obligé de porter son effort de trop loin. Elia Viviani, parfaitement lancé par son Michael Morkov, remporte pour la troisième fois consécutive la Cyclassics de Hambourg devant Caleb Ewan (Lotto Soudal) et Giacomo Nizzolo (Dimension Data). Trois victoires donc pour Elia Viviani sur les 3 dernières courses disputées.

Le top 10 de la Cyclassics de Hambourg : 
1. Elia Viviani (Deceuninck QuickStep) en 4h47’27”
2. Caleb Ewan (Lotto Soudal) m.t.
3. Giacomo Nizzolo (Dimension Data) m.t.
4. Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) m.t.
5. Mike Teunissen (Jumbo Visma) m.t.
6. Peter Sagan (Bora Hansgrohe) m.t.
7. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) m.t.
8. Arnaud Demare (Groupama FDJ) m.t.
9. Sonny Colbrelli (Bahrain Merida) m.t.
10. Oliver Naesen (AG2R La Mondiale) m.t.
11. André Greipel (Arkea Samsic) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mondiaux : Les sélections confirmées

Les sélections se dévoilent une à une pour l’épreuve en ligne des championnats du monde. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.