Coppa Bernocchi : Phil Bauhaus trouve l’ouverture après un sprint chaotique

La 101e édition de la Coppa Bernocchi se tenait ce dimanche, sur 198,2 kilomètres autour de Legnano. Après une course très intense, et des tentatives lointaines de plusieurs favoris, notamment Elia Viviani et Alexey Lutsenko, les équipes de sprinteurs ont eu le dernier mot. C’est alors Phil Bauhaus qui a réglé le peloton dans la banlieue milanaise pour signer son premier succès de l’année ! Après avoir abandonné sur les routes de la Vuelta, l’Allemand succède à son coéquipier Sonny Colbrelli au palmarès de l’épreuve, alors que l’emballage a été marqué par une chute.   

Après un départ rapide, il faut attendre vingt kilomètres pour voir l’échappée se former. Alessandro Covi (Team Colpack), Mauricio Moreira (CajaRural-RGA), Marco Landi (Gazprom-Rusvelo), Nikita Stalnov (Astana) et Nicola Graziato (Sangemini-Trevigiani) parviennent à sortir et ouvrent la route de l’épreuve 1.1. Le peloton concède rapidement un écart de 5’15”, avant que les formations de sprinteurs ne viennent contrôler la progression des hommes de tête. La sélection italienne, au service d’Elia Viviani, et Total Direct Energie, pour Niccolo Bonifazio, roulent notamment en tête de peloton.

Les hommes de tête abordent l’exigeant circuit (6 x 16,7km) avec une marge inchangée, mais ne peuvent rien lorsque le peloton durcit l’allure à leur poursuite. La course prend alors une autre dimension lorsque les tentatives des leaders se succèdent à soixante-dix kilomètres du but. On voit notamment Giulio Ciccone (Sélection italienne), Warren Barguil (Arkéa-Samsic) ou Giovanni Visconti (Neri Sottoli-Selle Italia-KTM) placer des attaques. Le peloton ne laisse pas faire et accélère durement.

L’échappée matinale est alors reprise à cinquante kilomètres du but. Peu après, un solide groupe se dégage autour de Viviani! Comme lors des Championnats d’Europe, le sprinteur italien se lance dans une course de mouvements. Visconti le suit. Avec eux, il y a également Alexey Lutsenko (Astana), Marco Canola (Nippo Vini Fantini-Faizanè), Fabien Grellier (Total Direct Energie), Pierre Rolland (Vital Concept-B&B Hotels), Alessandro Bisolti (Androni-Sidermec) et Davide Gabburo (Nero Sottoli-Selle Italia-KTM). Ces huit coureurs creusent un écart de trente secondes, malgré la poursuite acharnée menée par le peloton.

Viviani, Lutsenko et Visconti se montrent les plus forts du groupe et s’en vont à trois à vingt-cinq kilomètres du but. Ce trio de costauds entre sur le circuit final de Legnano avec encore 25″ d’avance. Après le premier des trois tours, ils n’ont plus que 12″ d’avance sur le peloton lancé en file indienne. Il faut dire que les grands lignes droites du circuit ne leur facilitent pas la tâche! Profitant du mince écart, Aleksandr Riabushenko (UAE Team Emirates) fait le jump à dix kilomètres du but alors que Viviani se relève. Le Biélorusse, vainqueur la veille de la Coppa Agostoni, dispose vite de Visconti et Lutsenko et s’en va seul !

Riabushenko est repris trois kilomètres plus tard et laisse place à de nouvelles attaques. Israel Cycling Academy, Nippo Vini Fantini-Faizanè et Androni-Sidermec imposent un rythme terrible en tête de peloton : le sprint est inévitable. La formation Bahrain-Merida emmène sous la flamme rouge. A 500 mètres, une grosse chute déstabilise le peloton, mais Phil Bauhaus récompense le travail de son équipe en l’emportant devant Simone Consonni (UAE Team Emirates). Imerio Cima (Nippo Vini Fantini-Faizanè) conclut troisième alors que Niccolo Bonifazio a notamment été emporté dans la chute.

Le top 10 de l’épreuve : 

  1. Phil Bauhaus (Bahrain-Merida)
  2. Simone Consonni (UAE Team Emirates)
  3. Imerio Cima (Nippo-Fantini-Faizanè)
  4. Alexander Konychev (Dimension Data for Qhubeka)
  5. Damiano Cima (Nippo-Fantini-Faizanè)
  6. Yevgeny Gidich (Astana)
  7. Edwin Avila (Israel Cycling Academy)
  8. Umberto Marengo (Neri-Selle Italia-KTM)
  9. Luca Pacioni (Neri-Selle Italia-KTM)
  10. Romain Le Roux (Arkéa-Samsic)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

St Michel-Auber 93 recrute Adrien Guillonnet

Adrien Guillonnet gravit les échelons un à un. Auteur d’une belle saison chez les amateurs …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.