(c) Sirotti

Sam Bennett : « Sur le circuit, il faudra courir en permanence à l’avant »

De retour après deux victoires et quatre places de deux sur la Vuelta, Sam Bennett fait partie des outsiders dans le Yorkshire. Le champion d’Irlande a prouvé sa robustesse sur le dernier Grand Tour de la saison et regrettait, à quelques minutes du départ, la modification du parcours. Au contraire des autres sprinteurs engagés sur le Mondial, Bennett aurait aimé en découdre sous la pluie, dans les deux grandes ascensions du tracé initial et les descentes qui suivaient.

Lire aussi > Pascal Ackermann : « C’est beaucoup mieux pour les sprinteurs sans les deux longues ascensions »

« Je pense être bien. La première semaine après la Vuelta, j’étais fatigué, mais là ça va mieux. Pour être honnête, j’espérais qu’ils ne changent pas le parcours, expliquait-il ce dimanche matin. Il y avait plusieurs descentes piégeuses, des routes étroites… Je pense que nombre de coureurs ne sont pas très motivés à l’idée de courir sous ce temps. Sur le circuit, il faudra être en permanence à l’avant. Ça va être une course dure quoiqu’il arrive, je ne fais pas parties des favoris. Je ferai de mon mieux et j’espère être dans le bon groupe à l’entame du dernier tour. »

Sa réaction au départ (en anglais) :

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.