© Sirotti

André Greipel : “Tout le monde a joué un rôle dans cette victoire”

Vainqueur de deux étapes sur les Quatre Jours de Dunkerque, le sprinter allemand a fait mouche d’entrée sur le Tour de Belgique. En confiance, son équipe a mené la poursuite toute la journée derrière l’échappée. La Lotto – Soudal peut doubler la mise dès cet après-midi. 

André Greipel poursuit son retour gagnant. Après une fracture de la clavicule sur Paris – Nice, l’Allemand est revenu à la compétition aux Quatre Jours de Dunkerque. Il a remporté deux étapes dans le nord de la France et terminé deuxième du classement général final, réalisant même un raid solitaire victorieux après une échappée. Ce mercredi il a gagné d’entrée sur le Tour de Belgique, évitant les nombreux pièges dans le final de la première étape à Buggenhout. “Nous voulions gagner une étape, voilà qui est fait maintenant, raconte le Gorille de Rostock dans un communiqué publié sur le site de sa formation. Je remercie l’ensemble de l’équipe, tout le monde a joué un rôle dans cette victoire, particulièrement Jelle Wallays. Dans les préparations de sprint, je peux rester dans les roues de Jasper De Buyst, Nikolas Maes et Marcel Sieberg. Il y avait beaucoup de vent de face sur le final, nous avons donc dû parfaitement maîtriser notre effort, ce que nous avons fait.

Retrouvez la présentation complète du Tour de Belgique en cliquant ici. 

Saluant la performance de ses coéquipiers, Greipel a insisté sur le fait qu’il n’était que le dernier maillon de la chaîne. “Un sprinter peut seulement briller si son équipe est aussi forte que lui. A partir de maintenant, nous allons utiliser tous les sprints à venir pour nous préparer en vu du Tour de France et faire le plein de confiance. L’arrivée à Knokke-Heist me convient bien, mais je sais qu’il sera difficile de venir se placer en bonne position. Nous verrons ce que nous réserve cette journée.” Complètement plate sur 164,6 kilomètres, la deuxième étape pourrait être tendue dans le final à cause de la présence de deux sprints intermédiaires rapprochés de la ligne.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.