Antwerp Port Epic : Van Keirsbulck remporte une course véritablement “épique”

La 1ere édition de la Antwerp Port Epic, reprenant la philosophie du Schaal Sels avec pas moins de 62 secteurs pavés ou chemins de terre au long des 206 kilomètres, fut très spectaculaire. Comme prévu avec une course de ce type, c’est un homme fort qui s’est imposé en la personne de Guillaume Van Keirsbulck, parti à plus de 70 kilomètres de l’arrivée. 

La départ de la course est donné à midi sous un beau soleil. Le début de course est si rapide et la bataille pour l’échappée si intense que des coureurs sont très rapidement distancés. Quatre hommes parviennent finalement à sortir. Nous retrouvons ainsi à l’avant Pawel Bernas (CCC), Eamon Franck (Delta Cycling) ainsi que le duo de l’équipe Tarteletto Rob Ruijgh et David Boucher. Ils abordent le Torenseweg, premier secteur pavé du jour, avec environ 4′ d’avance. Le peloton est alors emmené par le double vainqueur du Tour des Flandres Stijn Devolder (Veranda Willems-Crelan). Les secteurs défilent et l’écart fond sous l’impulsion des coéquipiers de Taco van der Hoorn (Roompot). Le vainqueur du Schaal Sels 2017 se fait par ailleurs une petite frayeur après une chute sur les pavés. Quelques kilomètres plus loin, c’est Wout van Aert qui se retrouve à son tour au sol. Plus de peur que de mal pour les deux hommes.

La grande bataille se lance finalement à l’initiative de la formation Wanty-Groupe Gobert, qui parvient à scinder le peloton en plusieurs parties. Un groupe de dix coureurs se détache, dans lequel nous retrouvons trois Roompot et deux Wanty. Dans l’échappée, les deux compères de la Tarteletto s’isolent après les problèmes mécaniques de leurs compagnons. Le groupe de contre se désorganise, et trois hommes sortent. Il s’agit de Guillaume Van Keirsbulck (Wanty) et des coéquipiers Martijn Budding et Jan-Willem van Schip (Roompot). Le trio rejoint vite l’avant de la course et parvient à creuser à nouveau l’écart. A 65 kilomètres du but, les hommes de tête (Bernas étant revenu et Boucher lâché) comptent 1’09” d’avance. L’écart augmente, mais cela ne convient visiblement pas à Van Keirsbulck qui décide d’accélérer sur un secteur pavé. Seul Van Schip est capable de suivre le rythme du belge, et les deux hommes se lancent alors dans un long raid.

Les équipiers de Van Aert et Merlier tentent de revenir le plus vite possible, si bien quand le dernier s’écarte, le champion du monde de cyclo-cross décide de prendre la poursuite à son compte. Il produit alors une grosse accélération pour tenter de boucher l’écart qui est toujours de 1’10. Un groupe de neuf se détache mais ne reprend rien sur le duo Van Keirsbulck-Van Schip. Malheureusement pour le néerlandais de Roompot, il glisse dans un virage et doit laisser partir le belge. Le coureur de Wanty maintient son effort et file vers la victoire. Il aborde les dix derniers kilomètres avec une minute d’avance sur Van Schip. Le belge ne faiblit pas et vient cueillir un magnifique succès après plus de 70 kilomètres à l’avant. Aksel Nömmela prend la deuxième place et Taco Van der Hoorn la troisième.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.