(c) Sirotti

Mondiaux : Richie Porte contraint au forfait

Richie Porte ne fera finalement pas le déplacement à Innsbruck. Le coureur de la BMC a tout tenté pour revenir au top après sa chute lors de l’étape pavée du Tour de France, mais en vain. Engagé sur la Vuelta pour se refaire une condition, Porte n’a pas réussi à exister en Espagne. Il a même été handicapé par une infection respiratoire au terme de l’épreuve, ce qui l’a convaincu de se retirer des Mondiaux.

Dans le communiqué publié par sa fédération, Porte a exprimé ses regrets. « Je suis vraiment très déçu de rater l’épreuve en ligne. C’était l’un de mes grands objectifs de la fin de saison et je m’entraînais pour cela, a rappelé celui qui aurait dû être le leader de l’Australie. Cependant, la maladie a rendu ma préparation loin de l’idéal, et, pour une course de cette difficulté, avec plus de 4600 mètres de dénivelé, il faut avoir la meilleure préparation possible. Avec la fédération, nous avons décidé qu’il était de l’intérêt de l’équipe que quelqu’un d’autre prenne ma place. Je souhaite le meilleur à l’équipe australienne et je la soutiendrai de chez moi. »

Max Testa, le chef du secteur médical de la BMC, expliquait lui les raisons de la méforme. « Richie a développé une infection respiratoire à la fin de la Vuelta, ce qui a nécessité qu’il prenne des antibiotiques et arrête l’entraînement. Il va encore avoir besoin de quelques jours sans vélo pour recouvrir véritablement, a précisé le docteur Testa. Cela n’aurait pas de sens qu’il participe aux Mondiaux. Il reprendra l’entraînement la semaine prochaine, et pourra à nouveau courir d’ici la fin de la saison. »

Le remplaçant de Richie Porte n’a pas encore été désigné. Absent surprise de la sélection initiale, Michael Matthews semble être le plus à même d’être appelé au pied levé. Les autres noms connus de la sélection sont Simon Clarke, Jack Haig, Chris Hamilton, Damien Howson, Robert Power et Rory Sutherland.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : Le chrono en direct commenté

Après trois jours de course sans répit sur le plat, la 78e édition de Paris-Nice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.