@Sirotti

Championnat du Monde de CLM par équipes Dames : La présentation

Ce dimanche, place au début du Championnat du Monde de cyclisme avec le contre-la-montre par équipes dames. Le dernier de l’histoire, après une relance en 2012 à Valkenburg.

Canyon-SRAM a remporté les quatre premières éditions. En 2016, Boels-Dolmans a pris le pouvoir et l’an dernier, Sunweb avait créé la surprise à Bergen.

Si vous avez Ellen Van Dijk dans votre équipe, vous êtes quasiment assurés d’une médaille. La Néerlandaise a remporté à quatre reprises l’épreuve : 2012, 2013, 2016, 2017. En 2015, elle a pris l’argent. Cette année, elle roule chez Sunweb. Donc, on peut déjà mettre Sunweb parmi les candidats assuré, à au moins un bout de métal.

Parcours
Les femmes effectuent un contre-la-montre par équipe de 54,5 kilomètres, avec un départ à Ötztal à plus de 700 mètres d’altitude. Il n’y aura pas beaucoup de virages pour arriver à Innsbruck. On pourrait croire que le parcours est en faux-plat descendant mais il y aura quelques difficultés sur le parcours. La première équipe s’élancera à 10:10. L’arrivée de la dernière formation est prévue aux alentours de 12:00, pour un temps moyen de 1heure et 5 minutes.

Favorites
Le niveau s’équilibre dans le cyclisme féminin. Néanmoins, dans cette discipline, il n’y a que peu de prétendants sur l’or. Et avec «seulement» douze équipes participantes, un problème est immédiatement visible. C’est immédiatement l’une des raisons pour lesquelles cette course disparaît.

Il ne faut jamais exclure le tenant du titre. Sunweb se rend à Innsbruck avec Ellen van Dijk.  Elle sera accompagnée, entre autres, de Lucinda Brand, Coryn Rivera et Leah Kirchmann font également partie de Van Dijk. La déception pour Sunweb était le retrait de Floortje Mackaij. La Néerlandaise ont cassé sa mâchoire il y a une semaine et demie dans un accident à l’entraînement.

L’équipe Boels-Dolmans était la grande favorite l’an dernier, mais à Bergen, les choses ont mal tourné. La formation avec comme tête d’affiche Anna van der Breggen veut reprendre le titre en contre-la-montre par équipes. Le vainqueur de la Strade Bianche, du Tour des Flandres, de la Flèche Wallonne et de Liège-Bastogne-Liège reçoit l’aide de Chantal Blaak, Amalie Dideriksen, Christine Majerus, Amy Pieters et Karol-Ann Canuel. Une sélection de bonnes coureuses, mais aucune spécialiste du contre-la-montre agréé en dehors de Van der Breggen.

Annemiek van Vleuten sera le moteur de Mitchelton-Scott , mais ne fait pas partie de la sélection pour le contre-la-montre par équipes.  Mais la Néerlandaise fait l’impasse pour préserver ses chances sur la course en ligne. Sans sa contribution sera difficile pour la formation australienne de concourir pour les médailles.

Quelles équipes peuvent envisager une médaille ?  Wiggle High5 veut dire au revoir à la compétition avec un exploit. L’équipe de Kirsten Wild avec Elisa Longo Borghini, Katie Archibald, Annette Edmondson et la sprinteuse Lisa Brennauer peuvent surprendre, tout comme Canyon SRAM avec le trio Kasia Niewiadoma, Trixi Worrack et Lisa Klein.

Points de référence

Il y a peu de points de référence durant la saison ? Traditionnellement, le chrono de Crescent à Vårgårda est l’un des moments les plus importants, un mois avant la Coupe du monde. Le 11 août, Boels-Dolmans (avec l’équipe de Coupe du Monde) fut seize secondes plus vite que Sunweb (sanns Ellen Van Dijk). La troisième place était revenue à Cervélo-Bigla.

Boels-Dolmans fut également supérieure dans le Healthy Aging Tour , même si les grandes concurrentes n’étaient pas présents. Durant le Giro Rosa, Sunweb a remporté le CLM par équipes devant Mitchelton-Scott et Boels-Dolmans. Depuis cette année, le Madrid Challenge propose également un contre-la-montre par équipes. Sunweb a remporté la victoire, dix-huit secondes devant Wiggle High 5 et 46 secondes devant Mitchelton-Scott sans Van Vleuten.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.