ZLM Tour : Imbroglio sur la quatrième étape, Amund Jansen s’impose

Après deux journées dévolues au sprint et dominées par Dylan Groenewegen, le ZLM Tour empruntait aujourd’hui les routes et les monts de l’Amstel-Gold-Race. Reliant Buchten à Landgraaf sur plus de 171 kilomètres, l’étape comprenait notamment le Cauberg, l’Eyserbosweg ou le Camerig. Le victoire revient finalement à Amund Jansen (Jumbo-Visma), qui profite du raccourcissement de l’étape annoncé au dernier moment pour s’imposer devant son coéquipier Teunissen. 

Le soleil brille au départ de Buchten, et les coureurs de ce ZLM Tour prennent le départ de l’étape qui décidera probablement du classement général final. Assez rapidement, une échappée de cinq se dégage. Sont présents à l’avant Mikel Aristi (Euskadi Basque Country – Murias), Marco Doets (Alecto Cycling Team), Thijs de Lange (Metec – TKH Continental Cyclingteam), Michael Freiberg (Pro Racing Sunshine Coast) et Jaap Kooijman (Monkey Town). Ces coureurs disposent d’une maigre avance au moment d’aborder le Cauberg après une vingtaine de kilomètres, et une accélération de Caleb Ewan à l’arrière ramène tout le monde. Personne ne parvient à sortir dans les kilomètres qui suivent, et le peloton franchit le Bemelerberg groupé.

Il attendre encore quelques kilomètres pour voir un groupe ressortir. Il y a donc CalebEwan (Lotto-Soudal), Jenthe Biermans (Katusha-Alpecin), Thijs de Lange ( Metec – TKH Continental Cyclingteam), Ivar Slik (Monkey Town) et Abram Stockman (Tarteletto – Isorex). Ils ouvrent la route avec environ deux minutes d’avance sur un peloton emmené par les équipiers de Groenoewegen et Teunissen. Les difficultés se succèdent, et très logiquement les deux coureurs appartenant aux formations WorldTour sont les plus solides, et parviennent à se détacher. Il reste alors une cinquantaine de kilomètres. Derrière, le peloton se réduit drastiquement et ne compte plus qu’une quarantaine d’unité. Le duo de tête est finalement repris, et la course s’emballe à partir de là car plus personne ne peut contrôler.

Jelle Wallays et Maurits Lammertink se montrent particulièrement actifs, mais personne ne parvient à creuser un réel écart. Il ne reste alors plus qu’une douzaine de coureurs dans le groupe de tête, avec notamment Mike Teunisse, Jan Bakelants ou Mads Wurtz. A l’entame des deux derniers tours de circuit, ce groupe de costauds compte encore trente secondes d’avance sur le reste du peloton. Arrive alors une nouvelle très surprenante : à cause d’un trop grand nombre de voiture sur le parcours, l’arrivée est fixée un tour à l’avance. Cette décision intervient alors que le groupe de tête est dans le dernier tour, et ainsi cela permet au norvégien Amund Jansen (Jumbo-Visma) de s’imposer en solitaire devant son coéquipier Teunissen. C’est une quatrième victoire en autant d’étape pour Jumbo-Visma.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Marcel Sieberg ravi des changements opérés chez Bahrain-Merida : « Un vent nouveau »

L’expérimenté Marcel Sieberg voit d’un bon œil le renouvellement d’effectif chez Bahrain-Merida. A 37 ans, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.