(c) Sirotti

Tony Gallopin : « C’était presque un Grand Prix moto ! »

Encore essoufflé, Tony Gallopin (AG2R) a répondu à nos questions à l’arrivée de la 13e étape. Ce vendredi, le coureur français s’est classé 31e devant Ion Izagirre (Bahrain-Merida) ou Emanuel Buchmann (Bora). Il n’a concédé que quarante secondes à Nairo Quintana (Movistar), qui s’est montré le plus fort des favoris sur l’ascension finale de la Camperona. Au soir du premier volet de ce triptyque montagneux, Gallopin occupe la 8e place du général.

Lire aussi > Oscar Rodriguez crée la surprise à la Camperona

« A partir du première catégorie (NDLR la deuxième des trois ascensions du jour), c’était presque un Grand Prix moto, réagissait-il à l’arrivée. On a fait les vallées à fond, même l’approche du dernier col. J’ai eu une crevaison à 15-20 kilomètres de l’arrivée, ça n’a pas arrangé les chose. J’ai ma tactique : je prends mon rythme au pied de la montée et je fais ce que je peux. Je voyais toujours les favoris devant, donc c’est pas mal. J’ai doublé des adversaires directs : Izagirre, Buchmann, Aru… Je pense qu’on peut être satisfaits. »

L’intégralité de sa réaction est à écouter ci-dessous.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Strade Bianche 2020 : Le direct commenté

    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.