Bauke Mollema beau joueur après sa deuxième place

Pour la énième fois cette saison, Bauke Mollema passe tout près d’une victoire de prestige. Après avoir été battu au sprint par Magnus Cort Nielsen (Astana) sur le Tour de France et par Julian Alaphilippe sur la Classica San Sebastian, c’est cette fois-ci Simon Clarke (EF -Drapac) qui prive le néerlandais de la Trek-Segafredo de la victoire. Mollema avait pourtant tout fait pour maximiser ses chances, en parvenant à s’isoler avec Clarke et De Marchi juste avant la dernière difficulté du jour. Mais comme à son habitude, il a peut être manqué de justesse tactique dans le final, se contentant d’attendre le sprint après avoir placé une seule attaque infructueuse. Pour autant, le néerlandais se montrait beau joueur à l’arrivée de l’étape.

La course était très rapide toute la journée. Dans le final, j’ai essayé d’attaquer à 5 kilomètres de l’arrivée mais les autres étaient dans ma roue. Au sprint, Clarke était simplement plus rapide donc il mérite sa victoire, mais je suis content de mes sensations sur cette Vuelta “.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.