(c) Jean-Claude Faucher

Tour de Suisse : Luis Leon Sanchez piège le peloton, Asgreen nouveau leader

Cette première étape du Tour de Suisse proposait un parcours intéressant comprenant un difficile circuit à parcourir trois fois, pour une distance d’environ 160 kilomètres. Le scénario de la course était alors difficile à prévoir, et c’est finalement un homme seul qui s’impose en la personne de Luis Leon Sanchez. Le coureur de la formation Astana devance Peter Sagan de quelques secondes. Quatrième de l’étape, Kasper Asgreen est le nouveau leader de l’épreuve. 

Le peloton n’est pas au complet au départ, car le coureur de la formation Groupama-FDJ Bruno Armirail est non-partant, malade. Très rapidement, un quatuor parvient à prendre le large sans que le peloton n’oppose de résistance. Nous retrouvons ainsi à l’avant Guillaume Van Keirsbulck (CCC), Gavin Mannion (Rally-UHC), Fabien Grellier (Total – Direct Energie) et Claudio Imhof. Le coureur de la sélection suisse fait le forcing dans les premières ascensions, et part finalement seul au cours de la première montée de Chuderhüsi. Il semble fort, et parvient à creuser un bel écart sur ses poursuivants. Il bascule au sommet avec environ 40 secondes d’avance, et augmente encore cet avantage dans la vallée. Derrière, les trois poursuivants ne semblent pas vouloir poursuivre dans cette voie, et Fabien Grellier est le premier à se relever.

L’homme de tête dispose toujours d’un écart d’environ trois minutes au pied du deuxième passage des difficultés, alors que le peloton est emmené par les formations Bora-Hansgrohe et Bahrain-Merida. Le suisse continue sa progression solitaire dans les deux montées suivantes, et empoche un grand nombre de points au classement de la montagne. Dans le même temps, Van Keirsbulck et Mannion sont repris par un peloton qui durcit légèrement le rythme. Nous arrivons alors au deuxième passage sur la ligne, et l’homme de tête voit son avance descendre sous les deux minutes. Il reste alors une cinquantaine de kilomètres, et la course va vraisemblablement se jouer dans le dernier passage de ascensions de Schallenberg et Chuderhüsi. Au pied de la montée, Imhof ne compte plus que 1’30”, et semble accuser le coup.

Dès les premières pentes, la formation Astana accélère fortement l’allure, et condamne directement l’homme à l’avant. Les dégâts sont d’ailleurs importants dans le peloton, et seulement une cinquantaines de coureurs franchissent la première partie du Schallenberg dans le groupe de tête. Surprise, Rui Costa et Pierre Latour sont distancés. La formation kazakh insiste encore dans la seconde partie, et le basque Omar Fraile décide de partir seul à quelques kilomètres du sommet. Rohan Dennis prend la poursuite en main, et fait exploser le peloton. Peter Sagan passe au sommet dans un deuxième groupe, alors que se profile le Chuderhüsi. Au cours de la transition entre les deux ascensions, Kasper Asgreen et Roland Thalmann reviennent sur l’homme de tête, et le trio aborde les premières pentes avec 20 secondes d’avance. Fraile repart directement, alors que derrière Domenico Pozzovivo se sacrifie pour son leader. A ce moment, il n’y a évidemment plus de sprinteurs dans le groupe de tête, et Sagan et Matthews sont également à la limite.

Le regroupement général s’opère à l’amorce de la descente, et il ne reste alors plus qu’une quinzaine de kilomètres de plat. Il manque des équipiers dans le final, ce qui permet à Luis Leon Sanchez de partir en solitaire à dix kilomètres de l’arrivée. L’espagnol de la formation Astana parvient à prendre une trentaine de secondes d’avance, et résiste bien au rythme imposé par les formations CCC et Sunweb. Il augmente même sa marge au fur et à mesure des minutes, et dispose encore de 25 secondes aux trois kilomètres. Le vétéran espagnol s’impose finalement en solitaire après un beau numéro, devançant Peter Sagan de quelques secondes. Encore quatrième de l’étape, Kasper Asgreen s’empare du maillot de leader.

Le Top 10 de l’étape : 

1 SÁNCHEZ Luis León (Astana Pro Team)  4:01:21
2 SAGAN Peter (BORA – hansgrohe)  0:06
3 TRENTIN Matteo (Mitchelton-Scott)  ,,
4 ASGREEN Kasper (Deceuninck – Quick Step)  ,,
5 VAN AVERMAET Greg (CCC Team)  ,,
6 MATTHEWS Michael (Team Sunweb)  ,,
7 FRAILE Omar (Astana Pro Team)  ,,
8 BYSTRØM Sven Erik (UAE-Team Emirates)  ,,
9 HAAS Nathan (Team Katusha Alpecin)  ,,
10 SWIFT Ben (Team INEOS)  ,,

Le général :

1 ASGREEN Kasper (Deceuninck – Quick Step) 4:12:16
2 SAGAN Peter (BORA – hansgrohe) ,,
3 DENNIS Rohan (Bahrain Merida) 0:01
4 MATTHEWS Michael (Team Sunweb) ,,
5 KÜNG Stefan (Groupama – FDJ) 0:10
6 TRENTIN Matteo (Mitchelton-Scott) 0:17
7 THOMAS Geraint (Team INEOS) 0:18
8 SÁNCHEZ Luis León (Astana Pro Team) 0:19
9 ANACONA Winner (Movistar Team) ,,
10 KONRAD Patrick (BORA – hansgrohe) 0:20

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Calendrier UCI : Ce qui changera en 2020

L’UCI a apporté des modifications à son calendrier 2020. Par rapport à 2019, plusieurs épreuves …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.