© Sirotti

Tour de Suisse : Domenico Pozzovivo libère Ag2r

Avec deux cols Hors Catégorie à plus de 2000 mètres d’altitude, la sixième étape du Tour de Suisse aurait pu faire de gros dégâts. Toutefois, la plupart des favoris se sont neutralisés. A La Punt, Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale) s’est imposé en solitaire après avoir repris Michael Woods (Cannondale-Drapac), dernier rescapé de l’échappée matinale au sommet de l’Albulapass, et après l’avoir distancé dans une descente détrempée. Il ne fallait pas un kilomètre de plus pour le leader d’Ag2r La Mondiale qui a résisté de justesse au retour de Rui Costa (UAE Team Emirates) qui a devancé Ion Izagirre (Bahrain-Merida) pour la deuxième place. Pozzovivo permet à Ag2r La Mondiale de décrocher son premier succès WorldTour de la saison. Il fait coup double et prend la tunique de leader de ce Tour de Suisse aux dépens de Damiano Caruso (BMC Racing).

Comme la veille, l’échappée est très convoitée mais le peloton ne laisse rien sortir. Après de nombreux coups avortés, c’est dans les premières pentes du Col de San Bernadino qu’un groupe de dix hommes se détache. Jan Bakelants (Ag2r La Mondiale), Michael Woods (Cannondale-Drapac), Bart De Clercq, Tomasz Marczynski (Lotto Soudal), Antonio Pedrero (Movistar), Carlos Verona (Orica-Scott), David De La Cruz (Quick-Step Floors), Philip Deignan (Team Sky), Ondrej Cink (Bahrain-Merida) et Simone Petilli (UAE Team Emirates) ont du mal à creuser car BMC Racing ne veut pas laisser trop de marge à cause de Jan Bakelants pointé à tout juste plus de 2′ au général.

De La Cruz est rapidement distancé, remplacé par Matvey Mamykin (Katusha-Alpecin) qui parvient à faire le jump. Les kilomètres d’ascension s’enchaînent et l’écart se creuse jusqu’à atteindre 2′ au sommet où Bakelants passe en tête.

Dans la descente, BMC Racing relâche légèrement sa poursuit au passage au ravitaillement et l’écart grimpe à 3′ mais dans la vallée, l’écart repart à la baisse. Petit à petit, le peloton grappille pour finalement entamer l’Albulapass avec 1’20 de retard. Dans l’échappée, Simone Petilli attaque le premier mais Michael Woods réagit et part seul. Il creuse alors qu’en contre, c’est Ondrej Cink qui tente de lui tenir tête. Dans le peloton, Tao Geoghegan Hart (Team Sky) attaque, imité un peu plus tard par Jan Hirt (CCC Sprandi Polkowice). Les deux hommes se rejoignent et remontent les échappés un par un. Hirt est toutefois le plus fort et il se détache, rejoint et dépose Cink. Il plafonne cependant et coince à 40 secondes de l’homme de tête.

Dans le peloton, BMC Racing monte au train jusqu’à 18 kilomètres de l’arrivée. Damiano Caruso se retrouve sans équipier et il est attaqué de toute part. Le maillot jaune semble toutefois costaud et parvient à boucher les trous. A 3 kilomètres du sommet, tous les coureurs intercalés sont repris et dans le groupe des favoris, on retrouve Pello Bilbao (Astana), Mathias Frank, Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale), Damiano Caruso (BMC Racing), Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo), Simon Spilak (Katusa-Alpecin), Marc Soler (Movistar), Rui Costa (UAE Team Emirates), Patrick Konrad (Bora-hansgrohe), Ion Izagirre (Bahrain-Merida) et Mikel Nieve (Team Sky).

L’avance de Woods est encore de 40 secondes et Kruijswijk place une belle offensive, suivi par Caruso, Izagirre et Pozzovivo. Ce dernier insiste et lâche ses rivaux à la pédale. Derrière Pozzovivo, le peloton se reforme presque entièrement mais l’Italien fait le trou. Il part chercher Woods et le rejoint au sommet, à 9 kilomètres de l’arrivée.

Woods est exténué et pas serein dans la descente détrempée par la pluie qui s’est mise à tomber. Derrière, Rui Costa fait la descente à fond. Les différents lacets permettent à Pozzovivo de distancer Woods et de passer la flamme rouge avec 10 secondes d’avance. C’est assez pour que le grimpeur italien s’impose avec une avance suffisante pour prendre le maillot jaune. Rui Costa termine deuxième devant Ion Izagirre.

Classement de la 6e étape :
1. Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale) les 166,7km en 4h38’49
2. Rui Costa (UAE Team Emirates) à 4″
3. Ion Izagirre (Bahrain-Merida) m.t.
4. Mathias Franko (Ag2r La Mondiale) m.t.
5. Simon Spilak (Katusa-Alpecin) à 12″
6. Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) m.t.
7. Damiano Caruso (BMC Racing) à 15″
8. Pello Bilbao (Astana) à 18″
9. Marc Soler (Movistar) m.t.
10. Michael Woods (Cannondale-Drapac) à 21″

Classement général : 
1. Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale)
2. Damiano Caruso (BMC Racing) m.t.
3. Steven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) à 13″
4. Simon Spilak (Katusha-Alpecin) à 22″
5. Mathias Frank (Ag2r La Mondiale) à 23″
6. Marc Soler (Movistar) à 35″
7. Rui Costa (UAE Team Emirates) à 54″
8. Mikel Nieve (Team Sky) à 1’19
9. Pello Bilbao (Astana) à 1’42
10. Valerio Conti (UAE Team Emirates) à 3’02

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Paris-Nice : La troisième étape en direct commenté

La troisième étape de Paris-Nice relie, ce mardi, Chalette-sur-Loing à La Châtre en 214 kilomètres. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.