(c) Jean - Claude Faucher

Nathan Haas : «Toujours énervant d’être battu par un coureur qui ne prend plus de relais»

Abattu, encore essoufflé, le coureur de la Katusha a répondu aux questions assis, juste derrière la ligne d’arrivée qu’il a franchi à la deuxième place. Malgré un retour en forme intéressant à l’aube du Tour de France, il ne parvenait pas à être satisfait de son bon résultat ce jeudi lors de la sixième étape du Tour de Suisse. 

Troisième de la deuxième étape derrière Peter Sagan (Bora) et Fernando Gaviria (Quick – Step), Nathan Haas (Katusha) monte encore sur le podium. Cette fois, c’est à la deuxième place, mais surtout sur une étape au profil complètement différent. Malgré une performance inattendue sur une étape de haute montagne, le coureur australien de 29 ans était partagé entre l’abattement et la colère à l’arrivée. «Je suis déçu d’être deuxième, répondait-il aux journalistes, assis par terre derrière la ligne d’arrivée. Je comprend qu’il avait Matthews dans le peloton… Mais c’est toujours énervant d’être battu par un coureur qui ne prend plus de relais dans les trente derniers kilomètres, alors que nous, nous donnions tout, justement pour pouvoir se jouer la victoire. C’est un très bon coureur, bravo, mais bon… Moi, j’ai donné ce que j’avais aujourd’hui.»

Reconnaissant finalement que le vainqueur du jour, Soren Kragh Andersen (Sunweb), était «le plus fort dans le final», Haas a avoué qu’il ne s’attendait pas à être aussi bien sur le Tour de Suisse. «J’ai connu une période très difficile en avril, rappelait-il à l’arrivée. Mon corps ne voulait plus travailler comme je lui demandais. J’ai fait beaucoup d’efforts pour revenir. C’est irréel de revenir à un tel niveau pour moi. Pour être honnête, je ne pensais pas retrouver mon niveau cette année.»

Son retour en forme arrive au bon moment, alors que la sélection Katusha qui participera à la Grande Boucle n’a pas encore été désignée. «Je ne suis pas encore confirmé sur le Tour, mais j’espère vraiment en être. Ce serait un honneur. Nous avons un groupe très fort avec de vrais leaders comme Kittel et Zakarin. Je vais faire de mon mieux pour convaincre.»

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour du Limousin : Luca Wackermann s’impose en solitaire

La deuxième étape du Tour du Limousin se tenait ce jeudi sur 176,7 kilomètres entre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.