(c) Sirotti

Geraint Thomas : « Il y a encore un long chemin à parcourir »

Considéré comme l’un des favoris ce matin au départ de la 13ème étape, le vainqueur sortant de la Grande Boucle a échoué à une quinzaine de secondes de Julian Alaphilippe. Alors qu’on pensait que ce contre-la-montre allait être un mano-à-mano pour la tunique de leader, ce fut un duel pour la victoire et le Gallois est le grand perdant du jour. Le Gallois a été mis en difficulté comme il l’indique au micro de VéloPro juste après avoir franchi la ligne d’arrivée :

« Je me suis senti pas si mal que ça, j’ai l’impression d’avoir surchauffé mais ce n’est pas une excuse, c’était les mêmes conditions pour tout le monde. Ça c’est bien passé dans sa globalité, j’ai bien géré mon effort mais dans les 8 derniers kilomètres j’avais l’impression d’être à l’arrêt. Je ne m’attendais pas à ce que Julian Alaphilippe remporte l’étape. Je savais qu’il allait bien se comporter au vu de sa condition. C’est le favori, il va falloir le surveiller de près, mais il y a encore un long chemin à parcourir pour le général et de très dures étapes. »

Il faudra s’attendre à un feu d’artifice demain au pied du Tourmalet, hormis les deux leaders de la formation Britannique, aucun des hommes d’INEOS n’a fait son chrono à 100% de ses capacités, ni même à 75%. Demain ça sera la bataille et ils l’ont bien compris. L’ensemble de la formation est tournée vers Geraint Thomas et Egan Bernal.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Veenendaal-Veenendaal Classic : L’échappée belle pour Zakkari Dempster

La classique de Veenendaal se tenait ce mercredi sur 190 kilomètres autour de la commune …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.