© Jean-Claude Faucher

Thomas De Gendt : “Ce n’était pas le plan mais je sentais que je devais prendre l’échappée”

Il n’y a sans doute pas un autre coureur dans le peloton qui ait autant le nez pour les échappées. Thomas De Gendt (Lotto – Soudal) a encore fait un sacré numéro. Malgré un fort vent de face, des routes absolument pas favorables, et un peloton encore conséquent lancé à ses trousses, De Gendt est parvenu à s’imposer dans une étape qui semblait pourtant promise aux sprinters. Le coureur de Lotto – Soudal s’empare par le même coup du maillot de leader du classement général pour 23 secondes d’avance sur Alejandro Valverde (Movistar).

Thomas, quel exploit !  Racontez-nous ?
Ce n’était pourtant pas le plan mais aujourd’hui je sentais que je devais aller dans l’échappée. Je sentais déjà depuis la semaine dernière et Paris-Nice que les sensations étaient bonnes. Alors j’ai essayé de partir avec l’échappée et j’ai réussi. J’ai fait les points pour le classement de la montagne et à la fin j’ai senti que j’étais le plus fort de ceux qui étaient devant alors je suis passé à l’attaque à peut-être 25 kilomètres de l’arrivée. C’était quand même très dur avec le vent de face. J’ai juste essayé de garder mon tempo. J’ai entendu qu’il restait 30 secondes à un moment et j’ai pensé que c’était fini mais je suis resté comme ça à 30 secondes.

À quel moment avez-vous compris que vous aviez gagné ?
Vraiment que dans les derniers mètres en fait parce qu’à un moment dans le final je me suis retourné et j’ai dû voir une moto mais je pensais que c’était quelqu’un qui était sorti du peloton et qui revenait.

Une troisième victoire sur le Tour de Catalogne, c’est une course qui vous plait. 
Oui. C’est une période de l’année où je me sens bien en général surtout.

C’était votre victoire la plus dure des trois ?
Non. Elle était quand même très dure à cause du vent de face mais celle d’il y a deux ans au sommet de Port Ainé était plus difficile.

Demain, il y a une chance de garder le maillot à La Molina ?
Je suis déjà content d’avoir le maillot aujourd’hui. C’est uniquement dû au fait que les deux premières étapes sont arrivées groupées. Mais demain ce sera différent. Je connais La Molina… Je vais essayer de tenir le plus longtemps possible mais mes chances de le garder sont infimes mais comme je l’ai déjà dit, j’ai déjà gagné à Port Ainé, donc ce n’est pas totalement impossible non plus. Juste extrêmement improbable.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Giulio Ciccone passe chez Trek-Segafredo

Giulio Ciccone s’apprête à faire son entrée dans le WorldTour. Le jeune grimpeur italien, vainqueur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.