Tour de Drenthe : Pim Ligthart s’impose en costaud

Pim Ligthart dompte les pavés. Parti dans un groupe de costauds après la dernière ascension du Col du VAM, le coureur de la Direct Energie s’est échappé avec Robbert de Greef à l’entame des vingt derniers kilomètres. Il a ensuite dominé facilement son compagnon de fuite au sprint. Le petit groupe de chasse a été réglé par Nicola Bagioli. 

Le départ est donné dans le vent. Les organisateurs ont d’ailleurs supprimé un secteur pavé en raison des sérieuses averses tombées la veille. Ce dimanche, le ciel est gris mais le temps reste sec. Le peloton s’élance à midi pour 217 kilomètres en direction d’Hoogeveen. Il évolue groupé dans un premier temps, avant de se casser en quatre groupes sur le premier passage du Col du VAM, au km21,5. Tout rentre dans l’ordre au bout de dix kilomètres. De nouvelles cassures secouent le peloton à 145 kilomètres de la ligne, mais les écarts restent maigres. Les groupes se rejoignent à nouveau avant qu’une échappée de huit coureurs ne se dessine enfin. La formation Roompot-Charles mène la poursuite derrière la tête.

Le groupe de huit coureurs ne prend jamais plus d’une minute de marge et est vite revu par le peloton qui se réduit au fil des secteurs pavés. La dernière des quatre ascensions du Col du VAM, à 40 kilomètres du but, s’avère décisive. La bosse pavée voit le premier groupe se réduire à treize unités. Derrière, les distancés perdent du terrain : il semble alors écrit que le gagnant est à l’avant. A 20 kilomètres de la ligne, la tête compte une minute de marge sur des poursuivants en ordre dispersé. Pim Ligthart (Direct Energie) et Robbert De Greef (Alecto Cycling Team) faussent alors compagnie au groupe qui ouvre la route. Ces deux-là prennent une dizaine de secondes d’avance et se maintiennent un temps à l’avant. Le coureur de la Direct Energie se montre particulièrement à l’aise sur les petites routes de l’épreuve et assure le gros du travail.

Le groupe de poursuite réduit à huit coureurs collabore, mais ne parvient pas à refaire de terrain sur le duo de tête. Hugo Hofstetter (Cofidis), Pawel Bernas (CCC), Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles) et Michael Gogl (Trek) roulent notamment en chasse. Ils accusent cependant 25″ de retard à cinq kilomètres de l’arrivée. Signe que l’allure a diminué chez les poursuivants, Marco Canola (Nippo Vini Fantini), qui avait été distancé sur le dernier secteur pavé parvient à recoller. Le duo de tête est parti pour la gloire et collabore jusqu’au passage de la flamme rouge. Ligthart fait alors parler son expérience et se cale dans la roue de De Greef avant de déposer son compagnon de fuite dans les derniers hectomètres. Il a même pris le temps de célébrer à 100 mètres de la ligne. Nicola Bagioli (Nippo Vini Fantini) règle le petit groupe de poursuite au sprint pour la troisième place.

Le classement du Tour de Drenthe : 
1. Pim Ligthart (Direct Energie)
2. Robbert de Greef (Alecto Cycling Team)
3. Nicola Bagioli (Nippo Vini Fantini)
4. Emils Liepins (Wallonie-Bruxelles)
5. Hugo Hofstetter (Cofidis)
6. Aksel Nommela (Wallonie-Bruxelles)
7. Edward Planckaert (Sport Vlaanderen Baloise)
8. Pawel Bernas (CCC)
9. Marco Canola (Nippo Vini Fantini)
10. Michael Gogl (Trek-Segafredo)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Memorial Marco Pantani : Alexey Lutsenko encore gagnant !

La désormais traditionnelle épreuve en hommage au grimpeur illustre Marco Pantani, a une nouvelle fois …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.