© ASO/A.Broadway

Paris-Nice : Richie Porte sauve sa course, Sergio Henao en jaune

L’étape reine de ce Paris-Nice 2017 a fait des dégâts et le classement général a été totalement chamboulé. Si Richie Porte (BMC Racing) a sauvé son Paris-Nice en remportant l’étape reine en solitaire au sommet de l’inédit Col de la Couillole, c’est bien Sergio Henao (Team Sky) qui a fait la très bonne opération du jour. Le Colombien a pris la quatrième place pour s’adjuger le maillot jaune de leader. Alberto Contador (Trek-Segafredo) a terminé deuxième devant Dan Martin (Quick-Step Floors). Son coéquipier Julian Alaphilippe a craqué dans l’ultime ascension et n’a pas pu tenir les roues des meilleurs grimpeurs.

Le départ n’est pas aussi agité que la veille et c’est Jan Polanc (UAE Team Emirates) qui lance les hostilités. Juste avant la Côte des Gattières (2e catégorie), le Slovène est rejoint par Axel Domont (Ag2r – La Mondiale), Omar Fraile (Dimension Data), Lilian Calmejane (Direct Energie) et Delio Fernandez (Delko Marseille-Provence KTM). Le peloton laisse filer cette échappée au sein de laquelle Lilian Calmejane dispute les Grands Prix de la Montagne à Axel Domont. Au sommet de la première difficulté, Calmejane passe en tête devant Domont et récidive dans le Col de Vence (1e catégorie) qui suit dans la foulée. Entre temps, Pierre-Luc Périchon (Fortuneo-Vital Concept) sort du peloton avant le Col de Vence et parvient à boucher 3’30 pour intégrer le groupe de tête durant la montée. Après ce col, Calmejane revient à égalité avec Domont au classement de la montagne et l’échappée se reforme.

Les six fuyards poursuivent leur route avec un avantage supérieur à 4′. Ce sera l’avance maximale puisque le peloton, emmené par BMC Racing et le Team Sky, décide de revenir légèrement et de stabiliser l’écart autour des 3’30. La situation reste ainsi jusqu’au ravitaillement. La pente s’élève doucement pour rejoindre le Col Saint-Martin (1e catégorie) et à 60 kilomètres de l’arrivée, Calmejane attaque. Le Français creuse sur un groupe de contre qui se désintègre. Seul Domont et Fernandez tiennent le rythme de l’homme de tête à l’amorce du Col Saint-Martin. Le peloton est lui à 3’20.

Dans ce col de 1e catégorie, le peloton accélère le rythme sous l’impulsion du Team Sky et beaucoup de coureurs sont distancés. Tous les hommes intercalés sont repris et les deux premiers du classement général, Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) et Tony Gallopin (Lotto Soudal), ne sont pas au mieux. Au sommet, Calmejane n’a plus qu’une minute d’avance environ et Gallopin est légèrement distancé. Le Français fait son retour dans la descente tandis que Mauro Finetto (Delko Marseille-Provence KTM) tente de partir. Il prend 20” avant d’être victime d’une crevaison.

Calmejane attaque finalement l’ascension du Col de la Couillole (1e catégorie) avec moins d’une minute d’avance sur un trio composé de Cyril Gautier (Ag2r – La Mondiale), Diego Ulissi (UAE Team Emirates) et Quentin Pacher (Delko Marseille-Provence KTM). Ces trois là font la jonction et Pacher accélère le rythme. Seul Ulissi s’accroche.

Dans le peloton, Sky monte au train mais à 11 kilomètres du but, Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo) prend un gros relais et fait exploser le peloton. Simon Yates puis Tony Gallopin et Julian Alaphilippe craquent les uns après les autres. Julian Alaphilippe tente de limiter les écarts grâce notamment à David De La Cruz qui l’accompagne dans son calvaire. Ulissi, qui a lâché Pacher, est repris.

Après un relais de Mikel Nieve (Team Sky), Pantano se repositionne en tête de peloton et accélère de nouveau. Le peloton explose un peu plus et seuls Jarlinson Pantano, Alberto Contador (Trek-Segafredo), Sergio Henao (Team Sky), Ion Izagirre (Barhain-Merida), Richie Porte (BMC Racing), Dan Martin (Quick-Step Floors) et Jakob Fuglsang (Astana) le composent. Après son gros effort, Pantano s’écarte à 5 kilomètres du sommet et les attaques fusent. Après Fuglsang, c’est Richie Porte qui s’y reprend à plusieurs reprises avant de finalement partir seul. Derrière lui, Alberto Contador est accompagné de Sergio Henao tandis que Dan Martin est à un troisième échelon de la course. Porte s’envole vers la victoire et Alberto Contador parvient à décrocher le champion de Colombie à l’usure dans le dernier kilomètre. A bout de force, Henao est même dépassé par Dan Martin dans les derniers mètres. Il s’assure tout de même la tunique de leader tandis que Richie Porte sauve sa course en remportant l’étape reine.

 

Classement de la 7e étape : 

1. Richie Porte (BMC Racing) les 177km en 5h01’35
2. Alberto Contador (Trek-Segafredo) à 21″
3. Dan Martin (Quick-Step Floors) à 32″
4. Sergio Henao (Team Sky) m.t.
5. Ion Izagirre (Barhain-Merida) à 55″
6. Jakob Fuglsang (Astana) à 1’07
7. Pierre Latour (Ag2r – La Mondiale) à 1’11
8. Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) à 1’21
9. Marc Soler (Movistar) m.t.
10. Gorka Izagirre (Movistar) m.t.

 

Classement général : 

1. Sergio Henao (Team Sky)
2. Dan Martin (Quick-Step Floors) à 30″
3. Alberto Contador (Trek-Segafredo) à 31″
4. Gorka Izagirre (Movistar) à 1′
5.  Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors) à 1’22
6. Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) à 1’34
7. Ion Izagirre (Barhain-Merida) à 1’41
8. Tony Gallopin (Lotto Soudal) à 3’22
9. Warren Barguil (Team Sunweb) à 4’07
10. Simon Yates (Orica-Scott) à 4’39

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de France 2020 : Le direct de la 17e étape (Grenoble>Col de la Loze)

Suivez le direct du Tour de France 2020 avec l’app VeloPro.fr sur votre mobile ou …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.