EN DIRECT
(c) Sirotti

Giro : Richard Carapaz s’impose après un final chaotique

Une nouvelle journée marathon pour les coureurs. Après les 220 kilomètres de la veille, la quatrième étape du Giro proposait 235 kilomètres pour relier Orbetello à Frascati. Les derniers rescapés de l’échappée matinale ont été repris à 10km du but. Le peloton semblait alors parti pour se présenter groupé au pied de la rampe finale, mais une grosse chute a défait les plans des puncheurs. C’est alors un groupe réduit à une quinzaine d’unités qui arrive en tête aux abords de la ligne. Bien placé durant tout le final, Richard Carapaz a attaqué dans les derniers hectomètres pour s’imposer devant Caleb Ewan et Diego Ulissi. Primoz Roglic est arrivé dans le premier groupe et conserve le maillot rose. En revanche, Tom Dumoulin semble avoir perdu le Giro ce mardi. Le leader de la Sunweb est allé au sol et a coupé la ligne à plus de quatre minutes du vainqueur. 

La première attaque est la bonne, dès le départ réel. Marco Frapporti (Androni Giocattoli-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF) et Damiano Cima (Nippo-Vini Fantini) forment l’échappée du jour. Tous trois étaient déjà présents à l’avant lors de la deuxième étape. Cette fois, il dispose de plus de libertés : le peloton les laisse complètement filer. Ils en profitent pour s’octroyer rapidement une avance conséquente. Après 35 kilomètres, le trio de tête compte 11’45” de marge ! Les formations Lotto Soudal et Groupama-FDJ décident alors de venir rouler et rapprochent progressivement l’échappée.

Ce sont principalement Thomas De Gendt et Miles Scotson qui dictent l’allure. Les deux hommes n’ont pas de mal à diviser par deux l’avance de l’échappée. D’autant que le rythme n’est pas très soutenu en tête : après trois heures de course, la moyenne du trio de fuyards est “seulement” de 36,2km/h. Au premier sprint intermédiaire du jour, à 120km du but, il n’y a plus que 6’30” d’écart. Seulement, les équipes qui emmenaient jusque-là finissent par se désintéresser de la poursuite. La Jumbo-Visma reprend la main, mais imprime un rythme modéré. Le trio de tête en profite pour reprendre de la marge : l’écart remonte à 8’30” à 90 unités du but.

Le peloton lance finalement la poursuite dans les 70 derniers kilomètres et reprend une minute par tranche de 10 kilomètres. Il n’y a alors plus que 4′ d’écart à 40 unités de la ligne, puis 2′ à 20 bornes de Frascati. Là, le trio de tête se transforme en duo : Damiano Cima n’en peut plus et laisse ses compagnons de fuite poursuivre sans lui. Il est repris non loin par le peloton. Marco Frapporti et Mirco Maestri se maintiennent en tête et conservent une minute de marge à 15 kilomètres de l’arrivée. Les deux Italiens sont finalement repris à 10 unités du but, après 225 kilomètres passés à l’avant.

La tension monte après le regroupement. Une grosse chute coupe le peloton à 5 kilomètres du but et voit un groupe d’une vingtaine de coureurs partir en tête. Tom Dumoulin (Sunweb) va notamment au sol et semble touché. Seul Primoz Roglic (Jumbo-Visma) et Richard Carapaz (Movistar) ont pu suivre le premier groupe au rang des coureurs du général. C’est d’ailleurs ce dernier qui déclenche les hostilités dans la rampe finale. Il place une attaque tranchante que personne ne peut suivre et s’envole vers la victoire à Frascati. Caleb Ewan (Lotto Soudal) conclut deuxième, devant Diego Ulissi (UAE-Team Emirates). Deux secondes après ce trio, Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) prend la quatrième place devant Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step) et Primoz Roglic. Un groupe de favoris avec Miguel Angel Lopez (Astana) et Simon Yates (Mitchelton-Scott), mais aussi Arnaud Démare (Groupama-FDJ) arrivent pour la 8e place avec 18″ de retard. Un moindre mal comparé à Dumoulin, bien amoché, qui a coupé la ligne à plus de quatre minutes du vainqueur.

Le classement de la quatrième étape : 
1. Richard Carapaz (Movistar) en 5h58’17”
2. Caleb Ewan (Lotto Soudal) m.t.
3. Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) m.t.
4. Pascal Ackermann (Bora-hansgrohe) à 2″
5. Florian Sénéchal (Deceuninck-Quick Step) m.t.
6. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) m.t.
7. Valerio Conti (UAE-Team Emirates) à 14″
8. Miguel Angel Lopez (Astana) à 18″
9. Arnaud Démare (Groupama-FDJ) m.t.
10. Simon Yates (Mitchelton-Scott)

Le classement général après la quatrième étape : 
1. Primoz Roglic (Jumbo-Visma) en 16h19’20”
2. Simon Yates (Mitchelton-Scott) à 35″
3. Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) à 39″
4. Miguel Angel Lopez (Astana) à 44″
5. Diego Ulissi (UAE-Team Emirates) m.t.
6. Rafal Majka (Bora-hansgrohe) à 49″
7. Bauke Mollema (Trek-Segafredo) à 55″
8. Damiano Caruso (Bahrain-Merida) à 56″
9. Bob Jungels (Deceuninck-Quick Step) à 1’02”
10. Davide Formolo (Bora-hansgrohe) à 1’06”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Nairo Quintana :  « Je n’avais jamais gagné de cette manière »

Scénario inattendu aujourd’hui sur la seconde étape de la Vuelta, pour tout le monde même …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.