© Giro d'Italia

Giro : Fernando Gaviria fait coup double

La troisième étape du Giro d’Italia était promise aux sprinteurs et ça n’a pas manqué. Après avoir contrôlé une échappée de trois coureurs, les équipes se sont livrées une terrible bataille dans les 20 derniers kilomètres très exposés au vent. C’est finalement dans les 10 derniers kilomètres que la formation Quick-Step Floors a réussi à faire casser le peloton. Après avoir longtemps lutté, sept hommes sont arrivés à Cagliari pour la victoire avec une petite marge et c’est le sprinteur de l’équipe belge, Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), qui a été le plus rapide au sprint. Le Colombien a devancé Rüdiger Selig (Bora-Hansgrohe) et Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo). Gaviria fait coup double et prend la tête du général.

Dès le premier kilomètre, quatre coureurs prennent le large. Jan Tratnik (CCC Sprandi-Polkowice), Ivan Rovny (Gazprom-Rusvelo), Kristian Sbaragli (Dimension Data) et Eugert Zhupa (Wilier-Selle Italia) obtiennent leur bon de sortie et le peloton les laisse filer. L’écart atteint vite les 3′ mais ne les dépassera pas puisque la formation Lotto Soudal prend les commandes de cette courte étape. L’écart oscille entre 2′ et 3′ et le peloton décide de garder à distance ce quatuor.

Au kilomètre 34, les échappés arrivent au premier sprint intermédiaire où Sbaragli passe en tête sans que les points ne lui soient contestés. De façon un peu surprenante, le sprinteur se relève après avoir pris les points et il attend le peloton. Le trio restant continue son chemin avec cette faible marge. Sur un profil relativement plat, l’écart fait le yo-yo entre 1’30 et 2’30 et même si le vent s’intensifie, rien ne se passe jusqu’au deuxième sprint intermédiaire. Eugert Zhupa remporte ce sprint et c’est Kristian Sbaragli qui règle le peloton devant Stuyven et qui poursuit sa mission pour remporter le maximum de points. Le Capo Boi arrive ensuite et c’est Tratnik qui fait le travail dans cette montée et qui prend logiquement les points en tête.

Le vent est bien plus intense après le sommet et l’écart fond. A 30 kilomètres du but, les fuyards sont sur le point d’être repris alors Tratnik part seul. Le Slovène se lance dans un ultime baroud d’honneur qui prend fin à 26 kilomètres de l’arrivée. Les formations remontent alors les unes après les autres et face à un vent très défavorable, c’est la guerre pour le placement. Pendant une quinzaine de kilomètres, les équipes luttent jusqu’à la banderole des 10 derniers kilomètres où la chaussée se rétrécit et le vent vient plus de côté. Quick-Step Floors met alors un coup d’accélérateur et une quinzaine de coureurs se détachent. Il y a notamment cinq hommes de Quick-Step Floors dont Fernando Gaviria et Bob Jungels mais aussi Nairo Quintana (Movistar), Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) et le maillot rose André Greipel (Lotto Soudal). Quintana et Nibali sont trop justes et ils sautent tout comme Greipel, victime d’un problème mécanique. Il reste une dizaine d’hommes à cinq kilomètres de l’arrivée et le peloton tente de s’organiser derrière à 20 secondes. Les équipiers de l’équipe belge s’écartent un à un après avoir fait leur effort et Bob Jungels finit le boulot.

Sous la flamme rouge, il ne reste que sept coureurs et Nathan Haas (Dimension Data) essaye d’anticiper le sprint aux 500 mètres. Max Richeze (Quick-Step Floors) réagit et Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo) tente de lancer mais il s’enferme. Sur la gauche de la route, Fernando Gaviria lance avec Rüdiger Selig (Bora) dans la roue. L’Allemand est bien trop court et ne peut remonter. Gaviria conclut et remporte l’étape avec le maillot rose en prime. Le peloton termine lui à 13 secondes, réglé par Caleb Ewan.

 

Classement de la 3e étape : 
1. Fernando Gaviria (Quick-Step Floors) les 148km en 3h26’33
2. Rüdiger Selig (Bora-Hansgrohe) m.t.
3. Giacomo Nizzolo (Trek-Segafredo) m.t.
4. Nathan Haas (Dimension Data) m.t.
5. Max Richeze (Quick-Step Floors) m.t.
6. Kanstantsin Siutsou (Bahrain-Merida) à 3″
7. Bob Jungels (Quick-Step Floors) m.t.
8. Caleb Ewan (Orica-Scott) à 13″
9. Sacha Modolo (UAE Team Emirates) m.t.
10. André Greipel (Lotto Soudal) m.t.

Classement général :
1. Fernando Gaviria (Quick-Step Floors)
2. André Greipel (Lotto Soudal) à 9″
3. Lukas Pöstlberger (Bora – Hansgrohe) à 13″
4. Bob Jungels (Quick-Step Floors) m.t.
5. Kanstantsin Siutsou (Bahrain-Merida) m.t.
6. Caleb Ewan (Orica – Scott) à 17″
7. Roberto Ferrari (UAE Team Emirates)  m.t.
8. Ryan Gibbons (Dimension Data) à 23″
9. Enrico Battaglin (LottoNL – Jumbo) m.t.
10. Geraint Thomas (Team Sky) m.t.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Scott Thwaites descend en division continentale

Scott Thwaites va bel et bien continuer sa carrière de coureur cycliste professionnel, mais à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.