EN DIRECT
(c) Sirotti

Arnaud Démare : « Il m’a manqué un grain de folie pour rivaliser »

Grosse déception pour Arnaud Démare à l’arrivée de la 8e étape du Giro. Ce samedi, le sprinteur de la Groupama-FDJ a bien passé les trois bosses du final, mais a perdu la roue de son poisson-pilote dans la dernière descente. Sur route humide, le Français s’est fait une frayeur et s’est retrouvé trop loin à l’abord du dernier virage. Interrogé à notre micro, il est revenu sur une fin de parcours qui ne semblait pas être à son goût. « Nous on fait le spectacle, on fait ce que l’organisateur nous propose. Si un jour il y a un virage à 50 mètres, il faudra quand même y aller. On a pas le choix, réagissait-il avant de donner son sentiment dans un sourire ironique. C’est pas les plus beaux sprints. »

Au final, Démare a tout de même pris la sixième place de l’emballage, mais loin derrière Caleb Ewan, Elia Viviani et Pascal Ackermann. Il nous a raconté ses derniers kilomètres. « C’était assez chaud, sur route humide. Je me suis fait une frayeur, j’ai chassé de l’arrière et j’ai perdu confiance. Ensuite je perdais tout le temps la roue de Jacopo. C’était une descente laborieuse, j’avais hâte d’être en bas. Après, les deux derniers kilomètres ont été très rapides. Je suis déçu parce que ça s’est fait au placement. Il m’a manqué un grain de folie pour rivaliser. »

L’intégralité de sa réaction à l’arrivée est à écouter ci-dessous: 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Gabriel Rasch, directeur sportif d’Ineos, livre des nouvelles rassurantes de Geraint Thomas

Après avoir pointé du doigt la dangerosité du circuit final de la quatrième étape du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.