(c) Sirotti

Matteo Trentin invective l’UCI sur la sécurité des coureurs

Matteo Trentin a franchement réagi à la chute d’Alvaro Hodeg survenue ce samedi sur l’Eurométropole Tour. Emporté à pleine vitesse après avoir heurté le pied d’une barrière “de sécurité”, le Colombien a été victime de multiples fractures. Un grave accident qui faisait écho à celui subi, pour les mêmes raisons, par Wout van Aert sur le Tour de France. Par deux tweets mêlant sarcasme et colère, Trentin a alors dénoncé, sans la nommer, la haute instance cycliste.

Lire aussi > Alvaro Hodeg a été opéré avec succès

« Le problème n’est pas seulement dans le final. Nous allons à 60km/h à d’autres moments de la course. Ces barrières devraient tout simplement être bannies PARTOUT!, écrit le vice-champion du Monde. Il suffit de regarder à quel point elles sont dangereuses. Sur les Mondiaux, les chronos des Grands Tours… Des barrières à pieds plats sont disponibles partout dans le monde! »

Des propos soutenus par nombre de coureurs, à commencer par Jacopo Guarnieri qui notait qu’au lieu « de mesurer les chaussettes, notre fédération pourrait peut-être agir pour la sécurité des coureurs ». Un tweet vite relayé par Trentin : « Mais le plus important reste : la taille des chaussettes, disqualifier des coureurs pour ce qui a toujours existé, pas de ravitaillement dans les 30 premiers et les 20 derniers kilomètres, pas de radio, la taille des dossards et être à l’heure aux présentations d’équipes. » Une diatribe conclue par le mot-dièse #ShowMustGoOn.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

VeloPro.fr change provisoirement de formule

Cela fait maintenant 5 saisons que VeloPro.fr vous propose tous les jours un suivi continu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.