(c) Sirotti

Dylan van Baarle : « A l’origine, le plan était d’aider Wout Poels »

Première victoire en WorldTour pour Dylan van Baarle, et quelle victoire ! Le néerlandais du Team Ineos remporte la dernière étape du Dauphiné, et offre une deuxième victoire en deux jours à sa formation. Membre de l’échappée matinale, il a démontré des talents de grimpeur qu’on ne lui connaissait pas jusqu’alors, et est parvenu à suivre l’australien Jack Haig lorsque ce dernier est passé à l’offensive dans la côte des Rives. Il s’est ensuite montré le plus rapide au sprint, et remporte ainsi son deuxième succès de la saison après le classement général de l’Herald Sun Tour.

A l’arrivée, il était bien entendu heureux de cette victoire, qui n’était pas vraiment prévue au briefing du matin. « A l’origine, le plan était d’envoyer plusieurs coureurs dans l’échappée pour aider au mieux Wout Poels dans la dernière montée, révèle-t-il. Mais l’écart était cependant trop important entre nous, alors ce n’était plus possible. »

Concernant sa victoire, il confesse avoir bien profité des consignes d’équipe pour laisser travailler au maximum l’australien. « J’ai d’abord été capable de suivre Jack Haig lors de son attaque, puis je suis resté au maximum dans sa roue jusqu’à ce que mon directeur sportif me donne le feu vert pour jouer ma carte. Ensuite, j’y suis allé à fond. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Caleb Ewan voit « seulement trois à quatre chances de sprint massif »

Triple vainqueur d’étapes l’an passé, Caleb Ewan était le seul sprinteur présent à la présentation …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.