Tour de Belgique : Maurits Lammertink remporte l’étape reine

Il a fait chaud en Belgique aujourd’hui et à l’occasion de la quatrième étape du Tour de Belgique, la plus difficile, les coureurs ont souffert. Dans le final emprunté à Liège-Bastogne-Liège, les plus costauds se sont trop regardés, ce qui a permis à quelques rescapés de l’échappée matinale de se jouer la gagne. Maurits Lammertink (Katusha-Alpecin) et Ruben Guerrerio (Trek-Segafredo) sont arrivés à Ans détachés pour se disputer la victoire et c’est finalement Lammertink qui s’est imposé en devançant Guerreiro au sprint. Jens Keukeleire (Belgique) a complété le podium devant Rémi Cavagna (Quick-Step Floors). Pour une seconde, le Français est le nouveau leader de l’épreuve.

Après quelques kilomètres, une échappée importante s’extirpe du peloton. 14 coureurs sont en tête mais leur avance est faible au moment d’attaquer les premiers monts. Quelques coureurs en profitent pour revenir de l’arrière tandis que d’autres sont lâchés. Après les trois premiers monts, le groupe ne compte plus que douze coureurs : Rémi Cavagna, Petr Vakoc (Quick-Step Floors), Jürgen Roelandts (Lotto Soudal), Ruben Guerreiro (Trek-Segafredo), Maurits Lammertink, Rein Taaramae (Katusha-Alpecin), Jens Keukeleire (Belgique), Mark Christian (Aqua Blue Sport), Antoine Duchesne (Direct Energie), Oscar Riesebeek (Roompot-Nederlandse Loterij), Vincent Baestaens (Telenet-Fidea) et Philipp Walsleben (Beobank-Corendon). Le peloton laisse filer et il est vite pointé à 5′.

Dans la Côte de la Vecquee, Lotto Soudal se met en tête de peloton et augmente l’allure. L’écart se réduit et n’est plus que de 2’50 au pied du Col du Maquisard. Lotto Soudal accélère encore à l’approche de la Côte de Lince. L’écart passe sous la minute à 35 kilomètres de l’arrivée et le peloton est beaucoup moins fourni. Dans la Thier des Forges, Ruben Guerreiro lance la première banderille devant. L’échappée explose et le Portugais est suivi par Keukeleire, Christian, Lammertink et Cavagna. Au même moment, Maxime Bouet (Fortuneo-Vital Concept) sort du peloton mais se relève avant la Côte de La Roche-aux-Faucons, dans laquelle est situé le kilomètre en or.

Le peloton attaque cette difficulté avec une minute de retard et alors que Tiesj Benoot (Lotto Soudal) accélère l’allure, c’est Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) qui attaque. Seuls Tiesj Benoot, Jan Bakelants, Oliver Naesen (Belgique), Jelle Vanendert (Lotto Soudal) et Tony Martin (Katusha-Alpecin) parviennent à s’accrocher. Keukeleire, lui, passe en tête des sprints et prend des secondes précieuses.
Dans la transition menant les coureurs au pied de la Côte de Saint-Nicolas, quelques coureurs rentrent de l’arrière. Le leader de la course Wout Van Aert est piégé et il roule dans le peloton pour limiter les écarts. Les coureurs de tête entament la Côte de Saint-Nicolas et restent groupés. Jelle Vanendert parvient à sortir seul du groupe des favoris mais il est revu au sommet par Gilbert, Martin, Benoot et Bakelants.

Les cinq hommes de tête profitent alors du marquage des favoris pour conserver une cinquantaine de secondes de marge. C’est suffisant pour se jouer la gagne et ils le savent. Après plusieurs accélérations de Mark Christian, Lammertink place une attaque dans un faux-plat montant. Seul Guerreiro parvient à suivre le Néerlandais. Les deux hommes se détachent tandis que Cavagna roule au train derrière en pensant au général. Finalement, Lammertink arrive avec Guerreiro pour la gagne et le Néerlandais devance le Portugais au sprint. Keukeleire profite du gros travail de Cavagna pour prendre la troisième place mais c’est bien le Français qui parvient à prendre la tête du classement général.

Classement de la 4e étape :
1. Maurits Lammertink (Katusha-Alpecin) les 167,8km en 4h09’50
2. Ruben Guerrerio (Trek-Segafredo) m.t.
3. Jens Keukeleire (Belgique) à 5″
4. Rémi Cavagna (Quick-Step Floors) m.t.
5. Jan Bakelants (Belgique) à 31″
6. Julien Vermote (Quick-Step Floors) m.t.
7. Oliver Naesen (Belgique) m.t.
8. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) m.t.
9. Tony Martin (Katusha-Alpecin) m.t.
10. Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) m.t.

Classement général : 
1. Rémi Cavagna (Quick-Step Floors)
2. Jens Keukeleire (Belgique) à 1″
3. Tony Martin (Katusha-Alpecin) à 5″
4. Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) à 14″
5. Julien Vermote (Quick-Step Floors) à 34″
6. Maurits Lammertink (Katusha-Alpecin) à 34″
7. Tiesj Benoot (Lotto Soudal) à 35″
8. Oliver Naesen (Belgique) à 36″
9. Ruben Guerrerio (Trek-Segafredo) à 46″
10. Lasse Norman Hansen (Aqua Blue Sport) à 1’05

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Mercato : Tiago Machado se transfère du côté d’Efapel

Selon le média Jornal Ciclismo, le Portugais de 34 ans, Tiago Machado poursuivra sa carrière au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.