©Sirotti

Vuelta : Chris Froome : « Je suis confiant pour les prochaines étapes »

Avant le départ de l’étape ce matin, Chris Froome (Team Sky) comptait quasiment deux minutes d’avance sur Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), son dauphin au classement général. En plus d’avoir remporté « facilement » le contre-la-montre, personne n’avait réussi à le mettre en défaut à la pédale. Le doublé Tour-Vuelta n’avait jamais semblé aussi proche.

Mais il ne faut jamais crier victoire trop vite.

Ce soir, après l’étape de los Machucos, Chris Froome est toujours leader mais a souffert pour la première fois de ce Tour d’Espagne. Dès le début de l’ascension le Britannique s’est retrouvé en milieu de groupe, quand Contador (Trek-Segafredo) puis son dauphin Nibali (Bahrain-Merida) ont fait un petit écart, personne ne s’est affolé, tout le monde connaît la tactique de course de Froome qui est de monter à sa main au début avant de revenir par la suite.

Sauf qu’aujourd’hui Froome n’est jamais revenu, entouré par quatre coéquipiers, il n’a jamais semblé en mesure de le pouvoir. Pire, dans le final on a même eu l’impression qu’il avait du mal à suivre la roue de Mikel Nieve son équipier.
Coup de moins bien passager ou condition déclinante dans son second Grand Tour de la saison ?

Il a répondu à nos question après l’arrivée : « ( On l’interroge sur le fait que tout le monde croyait que comme habituellement Froome suivait sa tactique de se faire légèrement distancé avant de revenir ) Oui, tout le monde savait que le final d’aujourd’hui allait être très difficile avec une pente à plus de 25%. Peut-être que j’ai accusé le coup de mon effort d’hier mais tout cela est ce qu’il y a de plus normal, mais j’arriverai à m’en remettre et je suis confiant sur les trois jours qui arrivent. »

( Le journaliste compare la montée du jour avec celle de Peyragudes sur le dernier Tour de France, qui avait un final très raide et où il avait perdu temps également, on lui demande s’il n’est pas à l’aise sur ce genre de montée ou juste si c’était un mauvais jour ) « Comme je l’ai dit, je paye mon effort d’hier mais je suis confiant pour rebondir. »

( Question sur s’il est inquiet avant l’Angliru ) « Pas vraiment, bien sûr ça sera une étape difficile, peut-être même l’ascension la plus dure sur cette Vuelta mais comme je l’ai dit, j’ai confiance sur ma forme pour les prochains jours et je donnerai tout à l’Angliru. »

( Qu’attend-il des quatre prochains jours ) « Je me sens bien, évidemment la bataille pour le classement général et le podium n’est pas finie. On verra, je prendrai les étapes jour après jour. »

( Est-il surpris de la performance de Contador aujourd’hui ? ) « Non, il est évident qu’il va se battre jusqu’à la fin mais il a déjà 4 minutes de retard au classement général donc il n’est plus vraiment une menace pour moi, je me concentre surtout sur Nibali et Kelderman. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

BMC annonce déjà sa composition pour le Tour Down Under

Dans la plupart des équipes, la saison 2018 est déjà commencée. Nouveaux maillots dévoilés, équipes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *