© Twitter/Amgen Tour of California

Andrew Talansky met fin aux disettes WorldTour

Andrew Talansky a décroché une victoire précieuse hier lors de l’étape reine du Tour de Californie. Si l’Américain a retrouvé le succès en WorldTour après presque trois ans de disette – ça dernière victoire en WorldTour remontant au Critérium du Dauphiné 2014 –, il a aussi mis fin à la disette de son équipe dans ce même WorldTour puisque Cannondale-Drapac n’avait plus gagné dans ce calendrier depuis le Giro 2015. Alors que Jonathan Vaugthers comptait notamment sur Davide Formolo, le dernier vainqueur en date, ou même Pierre Rolland, la délivrance est venue de Californie. Andrew Talansky a devancé Rafal Majka au sommet du Mont Baldy après une belle empoignade. « Je suis tellement heureux, disait-il à l’arrivée. Nous avions besoin de ça. C’est ce qui se passe lorsque nous prenons du plaisir. Nous sommes ravis. Les gars ont préparé l’étape, ils ont eu confiance en moi et se sont donnés à fond. J’avais perdu un peu de temps sur le Mont Hamilton lundi et Brendan Canty a sauvé ma journée hier (mercredi), toute l’équipe l’a fait. J’aurais pu perdre encore une minute à cause d’une crevaison sur une étape de plat au mauvais moment. »

Après avoir passé les embûches, Talansky a finalement repris du temps à la plupart de ses rivaux en attaquant le premier dans le Mont Baldy et en étant récompensé avec la victoire d’étape. Il se retrouve désormais quatrième du général avec 44 secondes de retard sur Rafal Majka. Le chrono de 24 kilomètres à Big Bear Lake pourrait lui permettre de faire le coup parfait et de passer en tête. « Je préférerais avoir le maillot jaune en ce moment mais nous avons gagné l’étape aujourd’hui (hier) et je vais apprécier. Demain (aujourd’hui), je me concentrerai sur le contre-la-montre. Si nous gagnons cette course, nous gagnons cette course, et si nous perdons, nous perdons. La vie continue. »

Il semble toutefois ne pas trop croire à l’exploit. « Rafal (Majka) est un excellent rouleur en chrono. J’ai mes chances mais je ne peux pas sous-estimer ce qu’il va faire demain. Je ne doute pas que nous allons tous les deux donner tout ce que nous avons. » Talansky aurait aimé prendre un peu de temps mais la victoire lui a déjà permis de se relancer dans la course au podium et pourquoi pas à la victoire finale.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Très déçu, Mikel Landa a quand même beaucoup appris

Mikel Landa a connu un Tour de France compliqué et il est passé pas diverses …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *