(c) Trofeo Matteotti

Trofeo Matteotti : Davide Ballerini double la mise

Davide Ballerini (Androni) a remporté ce dimanche le Trofeo Matteotti (1.1). Après sa victoire la veille sur le Memorial Marco Pantani, le coureur italien remporte un deuxième succès en deux jours. Giovanni Visconti (Italie) et Marco Tizza (Nippo-Vini Fantini) complètent le podium. L’épreuve a été marquée par l’échappée d’un groupe de 35 coureurs qui est allé au bout, prenant même un tour d’avance au peloton qui avait baissé les bras. 

Les attaques du début d’épreuve voient partir un groupe de 38 coureurs parmi lesquels Nairo Quintana (Movistar), Sebastien Reichenbach (Groupama-FDJ) ou Ben O’Connor (Dimension Data). Plus qu’une échappée, c’est un premier peloton qui ouvre la route et prend jusqu’à 40″ d’avance sur le reste de la course avant d’être repris. Après 40 kilomètres de course, tout est à refaire. Un autre groupe de plus de trente unités se forme alors en tête.

Cette fois, ils sont 35 au sein de l’échappée : Iuri Filosi, Matteo Fabbro, Domenico Pozzovivo, Giovanni Visconti (Italie), Davide Ballerini, Mattia Cattaneo, Marco Frapporti, Fausto Masnada (Androni), Andrea Garosio (D’Amico Utensilnord), Pierpaolo Ficara (Amore e Vita), Dimitri Sokolov (Lokosphinx), Fabricio Ferrari (Caja Rural), Giuseppe Fonzi, Simone Velasco, Edoardo Zardini (Wilier Triestina), Krists Neilands, Kristian Sbaragli (Israel Cycling Academy), Nicola Bagioli, Ivan Santaromita, Marco Tizza (Nippo-Vini Fantini), Dimitri Peyskens (WB-Veranclassic Aqua Protect), Kamil Malecki, Patryk Stosz (CCC), Sergei Shilov (Gazprom Rusvelo), Giovanni Carboni, Giulio Ciccone, Luca Wackermann (Bardiani CSF), Antonio Pedrero, Dayer Quintana, Josè Rojas (Movistar), Nic Dlamini, Ben O’Connor (Dimension Data), David Gaudu, Mathieu Ladagnous, Antoine Duchesne, Sebastien Reichenbach et Romain Seigle (Groupama FDJ).

Dans un premier temps, les équipes non représentées tentent d’empêcher les fuyards de prendre le large, mais n’y parviennent pas. Voyant que l’écart est en constante augmentation, ce qu’il reste du peloton baisse rapidement les armes. Après 120 kilomètres de course, les 35 de tête comptent plus de sept minutes d’avance. Tout doute sur un éventuel retour du peloton est balayé 15 kilomètres plus tard lorsque ce dernier doit s’arrêter pour laisser passer le groupe de tête qui menaçait de lui prendre un tour.

Les 35 hommes de tête continuent de collaborer à 45 kilomètres de la ligne. Il faut attendre encore un peu pour voir une première attaque de Sebastien Reichenbach à deux tours du but. Le coureur de la Groupama-FDJ est alors suivi par Nicola Bagioli. Ils sont pris en chasse et rattrapés par Velasco, Masnada et Ficara, mais leurs anciens compagnons de fuite ne s’avouent pas vaincus. Ils sont repris à l’entrée dans le dernier tour et laissent place à de nouvelles attaques. Le groupe de tête casse en deux sous l’effet des attaques répétées. Finalement, la victoire va se jouer sur un sprint du groupe de tête qui s’est réduit à une quinzaine d’unités.

En pleine confiance après sa victoire de la veille sur le Memorial Marco Pantani, Davide Ballerini (Androni) règle le sprint en comité réduit et remporte le Trofeo Matteotti. Il devance Giovanni Visconti (Italie) et Marco Tizza (Nippo-Vini Fantini).

Le top 10 de l’épreuve :
1. Davide Ballerini (Androni) en 4h42’47”
2. Giovanni Visconti (Italie) m.t.
3. Marco Tizza (Nippo-Vini Fantini) m.t.
4. Kristian Sbaragli (Israel Cycling Academy) m.t.
5. Simone Velasco (Wilier Triestina) m.t.
6. José Joaquin Rojas (Movistar) m.t.
7. Fabricio Ferrari (Caja Rujal) m.t.
8. Kamil Malecki (CCC) m.t.
9. Luca Wackermann (Bardiani) m.t.
10. Ben O’Connor (Dimension Data) m.t.

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Un nouveau nom et des changements de parcours pour le Grand Prix E3, l’Eikenberg disparaît

Il ne faudra plus l’appeler Grand Prix E3 Harelbeke (29 mars 2019), ni même Record …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.