EN DIRECT
(c) Movistar

Mikel Landa pense pouvoir jouer les premiers rôles en Andalousie

C’est l’heure de la reprise pour Mikel Landa. Le transfert du jeune Basque, de la formation Sky à l’équipe Movistar, a été l’une des grosses attractions de l’hiver. Ayant acquis la garantie de davantage jouer sa carte personnelle, le quatrième du dernier Tour de France a donc rejoint Nairo Quintana et Alejandro Valverde dans la structure espagnole. Aucun de deux protégés d’Eusebio Unzue ne viendra toutefois lui bloquer la route cette semaine sur le Tour d’Andalousie. Le triple vainqueur d’étape sur le Giro sera le leader unique de la Movistar sur ses terres, mais évidemment, un nouveau statut appelle de nouvelles responsabilités, et Mikel Landa est particulièrement attendu ces prochains jours car il affrontera son ancien leader, Chris Froome, également de retour à la compétition.

“Ce sera une course très spéciale pour moi, a lancé l’ancien d’Euskaltel-Euskadi, Astana et Sky. De nouvelles couleurs, de nouvelles ambitions… et j’aimerais commencer de bonnes bases, rendre les choses plus faciles pour tout le monde, et apporter de la joie au reste de l’équipe. Ce sera difficile d’aller gagner car il y a beaucoup de prétendants qui ont déjà acquis une bonne forme. Certains d’entre eux ont débuté en Australie, d’autres ont concouru à Majorque et à Valence. Néanmoins, je me suis bien entraîné, je me sens bien, et même si je manque de peu de rythme, je pense que je peux être devant avec les meilleurs. Je ne connais pas tout le parcours, mais j’ai regardé une vidéo de la montée d’Allanadas lorsque la course s’y était arrêtée en 2012. Le contre-la-montre final semble être le point clé de la course de cette année. Nous prendrons la course au jour le jour et verrons ce que nous pouvons faire.”

Censé prendre part au Tour de France et au Tour d’Espagne cette saison, Mikel Landa disposera d’un calendrier de début de saison relativement allégé, mais où les objectifs ne manqueront pas : “Après l’Andalousie, je ferai Tirreno-Adriatico en mars et je me rendrai ensuite sur le Tour du Pays Basque en avril, où je sera supposé être en très bonne forme et viser la victoire. Ensuite, j’aimerais revenir sur les Ardennaises, que je n’ai pas courues depuis 2012. Ce sont des courses dont le profil et le terrain me plaisent, et les redécouvrir auprès d’Alejandro est une très bonne chose. Je pense que je devrais être en bonne condition à Tirreno, mais mon objectif principal est d’atteindre ma meilleure forme au Pays Basque et dans les Ardennes.”

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Giro : La 18e étape en direct commenté

17h21 – fin du live Merci de nous avoir suivis : retrouvez le résumé détaillée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *