Handzame Classic : Kristoffer Halvorsen s’impose enfin en Belgique

Malgré une course animée par les bordures, les pavés et les quelques monts du parcours, l’Handzame Classic s’est jouée au sprint. Comme ces dernières années, un peloton conséquent s’est présenté à l’arrivée à Kortemark. Dans cet emballage massif, c’est Kristoffer Halvorsen (Team Joker) qui est sorti de la boîte au dernier moment pour aller s’imposer. Deuxième de la Nokere Koerse l’an passé, le champion du monde espoirs a levé les bras en Belgique et a devancé Adam Blythe (Aqua Blue Sport) et Kenny Dehaes (Wanty-Groupe Gobert).

Le début de course est rapide et plusieurs tentatives ont lieu. C’est finalement un groupe de neuf coureurs qui parvient à s’extraire. On y retrouve Maxime Farazijn (Sport Vlaanderen-Baloise), Taco Van der Hoorn (Roompot-Nederlandse Loterij), Conor Dunne (Aqua Blue Sport), Max Kanter (Sunweb Development), Timothy Stevens (Pauwels Sauzen-Vastgoedservice), Jason Lowndes (Israël Cycling Academy), Rob Ruijgh (Tarteletto – Isorex), Giacomo Berlato (Nippo-Vini Fantini) et Patryk Stosz (CCC Sprandi Polkowice). Cette échappée prend rapidement 2′ d’avance mais le peloton contrôle.

La situation reste ainsi jusqu’à l’arrivée sur les premiers secteurs pavés. Le peloton s’étire et casse avec le fort vent de côté. Le premier peloton fait l’effort et revient sur l’échappée après quelques kilomètres. Le groupe de tête est alors composé d’une trentaine de coureurs. L’écart n’est toutefois pas assez conséquent et l’entente pas forcément bonne. Trois groupes importants se tiennent en une minute. Petit à petit, ça se resserre et le regroupement a lieu en tête de course.

Timothy Stevens insiste avec Jonas Koch (CCC Sprandi Polkowice). Les deux hommes sont rejoints par Iljo Keisse (Quick-Step Floors), Lukas Postlberger (Bora-Hansgrohe), Mads Würtz Schmidt (Katusha-Alpecin) et Alex Kirsch (WB-Veranclassic-Aqua Protect). Lotto Soudal, Aqua Blue Sport et Joker imposent un gros rythme derrière et ne laisse pas plus de 40 secondes à 60 kilomètres de l’arrivée.

Certaines équipes tentent encore des coups de bordures et le peloton continue de s’écrémer sur les portions exposées au vent. A l’entrée dans le circuit final, l’écart est inchangé mais le peloton a bien diminué. Les formations Wanty-Groupe Gobert et Bora-Hansgrohe accélèrent encore l’allure et l’écart se réduit. A 38 kilomètres du but, l’échappée est reprise.

Dries De Bondt tente alors un coup mais il est rapidement repris. Le peloton est donc groupé à l’entame du deuxième tour et la formation Wanty-Groupe Gobert accélère l’allure à l’approche du Ruidenberg, seul mont situé dans le circuit final. Guillaume van Keirsbulck (Wanty-Groupe Gobert) place une banderille et fait mal au peloton mais ne parvient pas à sortir. Personne ne parvient à contrôler le groupe et plusieurs attaquent ont lieu. Le peloton est complètement désorganisé mais finalement, au deuxième passage sur la ligne, le peloton se reforme de nouveau.

Le Team Joker décide alors de prendre les commandes et de mettre le peloton en file indienne. A l’arrivée au pied du Ruidenberg, c’est Aqua Blue Sport qui prend la tête à son tour pour positionner Adam Blythe. L’équipe irlandaise empêche toute attaque dans le Ruidenberg et parvient même à rester devant jusqu’à la flamme rouge. Il manque malheureusement 500 mètres au dernier équipier du champion britannique qui se fait déborder. Le sprint est lancé de loin par Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) pour le vainqueur sortant Erik Baska mais ce dernier ne peut pas y aller. Adam Blythe revient fort tout comme Kenny Dehaes et Roy Jans mais Kristoffer Halvorsen sort de la boîte dans les derniers mètres et règle tout le monde. Vainqueur du Grand Prix d’Isbergues en 2016, le champion du monde espoir remporte un deuxième succès au milieu des professionnels.

 

Classement :
1. Kristoffer Halvorsen (Team Joker)
2. Adam Blythe (Aqua Blue Sport) t.m.t.
3. Kenny Dehaes (Wanty-Groupe Gobert)
4. Baptiste Planckaert (Katusha-Alpecin)
5. Andre Looij (Roompot-Nederlandse Loterij)
6. Roy Jans (WB-Veranclassic-Aqua Protect)
7. Timothy Dupont (Verandas Willems-Crelan)
8. Jelle Mannaerts (Tarteletto – Isorex)
9. Davide Martinelli (Quick-Step Floors)
10. Alan Banaszek (CCC Sprandi Polkowice)

pub

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Axel Domont souffre encore d’acouphènes

Ça a été l’une des dures images du début de Tour de France : la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.