© Sirotti

Jean-Christophe Péraud nommé Directeur Technique et de la lutte contre la fraude technologique à l’UCI

Retraité depuis la fin de La Vuelta 2016, le deuxième du Tour de France 2014, Jean-Christophe Péraud vient d’être nommé Directeur technique et de la lutte contre la fraude technologique à l’Union Cycliste Internationale. Il faut dire que le Toulousain semblait le candidat idéal. Encore coureur professionnel il y a peu, il est aussi titulaire d’un DUT de Génie chimique, d’une Licence et d’une Maîtrise en Génie des procédés et d’un Diplôme d’Ingénieur en Génie énergétique et environnement obtenu à l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) de Lyon. Avant de se mettre tardivement à la route, il a aussi connu une belle carrière en VTT. Pour rappel Péraud avait été retenu co-sélectionneur de l’Equipe de France en duo avec Cyrille Guimard en juin dernier mais l’ancien coureur d’AG2R La Mondiale avait finalement refusé la proposition, laissant à Guimard seul cette tâche.

Déclaration du Président de l’UCI, David Lappartient : « Grâce à son solide acquis académique, sa carrière professionnelle et son expérience comme athlète de haut niveau, il est la personne idéale pour travailler, en collaboration étroite avec la commission UCI ad hoc, sur la modernisation des réglementations actuelles et des procédures relatives au matériel, en particulier en ce qui concerne la lutte contre la fraude technologique. Cette problématique est l’une de mes plus hautes priorités. La crédibilité des résultats sportifs en dépend. Un plan d’action détaillé pour ce domaine spécifique sera révélé en janvier prochain. »

Jean-Christophe Péraud : « Récemment retraité des pelotons, je voulais continuer à travailler dans le sport que j’aime. Le challenge qui m’est proposé aujourd’hui remplit parfaitement mon souhait. Je vais invertir toute mon énergie, ma connaissance et mon expertise à la fois en ingénierie et dans le sport cycliste dans cette mission. L’UCI a déjà une politique efficace en ce qui concerne le matériel et la lutte contre la fraude technologique mais je suis convaincu que ça peut encore être amélioré. C’est là dessus que je vais travailler dès maintenant. »

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Cyclo-cross – CDM Zeven : La sélection néerlandaise

Ce samedi, pour la cinquième manche de la Coupe du Monde de cyclo-cross, à Zeven …

Un commentaire

  1. C’est une excellente nouvelle. En tout cas la disparition de la mafia anglo-saxonne de la tête de l’UCI fait du bien, il était temps
    Cookson était aussi lamentable que son prédécesseur. Cette mafia a bien failli détruire le cyclisme

    JC est la personne idéale pour ce poste, mais il lui faudra des moyens financiers pour faire une detection enfin fiable

    Repensons a tous ces « leaders qui changeaient de velo avant le dernier col… et qui bizarrement ne le font plus depuis que des detections de moteur existent (tel Contador que tous les naifs adorent)
    Esperons egalement que Cancellara soit démasque, ce type est quasiment a mettre dans le meme sac que le parrain texan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *