Mondiaux juniors Hommes : victoire de Julius Johansen (Danemark)

C’est  Julius Johansen (Danemark) qui a bouclé le plus rapidement ce parcours de 133,8 km de l’épreuve Juniors Hommes du championnat du monde de Bergen. Il s’est imposé après avoir lâché un petit groupe d’échappés qu’il avait repris dans l’entame du dernier tour de circuit, à 19 km de l’arrivée.

Après un départ donné à Rong, comme pour les Elites Hommes demain, les juniors avaient à parcourir une première partie en ligne de 39,5km avant d’entrer sur le circuit pour accomplir un premier tour incomplet (17,9km) puis 4 tours complets (19,1km par tour).

Le peloton était important, 190 coureurs ont pris le départ. Beaucoup de nervosité jusqu’à plus de la mi course, des niveaux très différents parmi les coureurs et par voie de conséquence beaucoup de chutes. Si elles ont semblé sans gravité apparente, le sort s’est particulièrement acharné sur les coureurs belges, entre chutes et incidents mécaniques.

A l’approche du circuit urbain, on trouve deux groupes d’échappés à l’avant, qui vont parvenir à faire la jonction alors qu’il reste environ 98 km à parcourir. Ces sept coureurs resteront en tête pendant une bonne partie de la course : Jonas Iversby Hvideberg (Norvège), Gleb Brussenskiy (Kazhakstan), Giulio Masotto (Italie), Danny Van der Tuuk (Pays Bas), Marck Donovan (Grande Bretagne), Graydon Staples (Canada) et Mohammed Medrazi (Maroc). Il seront rejoints par l’allemand Léon Heinschke à environ 70 km de l’arrivée. Les Danois, non représentés dans l’échappée mènent le peloton et maintiennent l’écart qui sera d’1’17 » au 1er passage sur la ligne d’arrivée. Ils accélèrent le rythme à 65 km de l’arrivée et l’écart se réduit quelque peu. Pas suffisamment toutefois, et on assiste à de nombreuses tentatives pour s’extraire du peloton. A ce jeu là, Daniil Marukhin (Kazhakstan) et Luca Rastelli (Italie) parviennent à rejoindre le groupe de tête alors que le coureur marocain est repris par le peloton sur crevaison. A une quarantaine de kilomètres de l’arrivée Karel Vacek (Tchéquie) rejoint le groupe alors de Danny van der Tuuk (Pays Bas) paie ses efforts et lâche prise. Dans le peloton, les français, jusqu’alors très discrets commencent à se manifester. Les belges décimés par le sort ne peuvent rien faire, et on assiste à plusieurs attaques, mais aucune équipe ne parvient à prendre efficacement la tête de ce peloton d’une centaine de coureurs pour revenir sur les échappés. Surpuissant Julius Johansen  s’extirpe alors du peloton et gérant avec intelligence ses efforts revient sur la tête de course. A l’entame du dernier tour de 19 km, ils sont huit en tête. Julius Johansen ne tarde pas à lâcher ses compagnons d’échappée. Il s’isole en tête, augmente son avance et ne sera jamais repris.

Derrière, Luca Rastelli (Italie) précède un groupe de quatre composé de Luca Colnaghi (Italie), Filippo Zana (Italie), Thymen Arensman (Pays Bas) et Mark Donovan (Grande Bretagne). Le retour du peloton dans les dernières dizaines de mètres de la course permettra à Luca Rastelli d’aller chercher la deuxième place. Michele Gazzoli (Italie) parviendra à se propulser pour prendre la 3ème place.

1er – Julius Johansen (Danemark)
2ème – Luca Rastelli (Italie) à 51 »
3ème – Michele Gazzoli (Italie) m.t.

 

 

 

 

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Cyclo-cross – Druivencross : La course en direct commenté

16h01 – Van Kessel bien plus puissant ! Meeusen troisième Adams Plus loin on a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *