(c) Sirotti

Jelle Wallays au bout de la Vuelta malgré des côtes et le scaphoïde cassés

Jelle Wallays a vécu un calvaire sur la dernière Vuelta, mais le Belge n’a jamais jeté l’éponge. Il y avait pourtant des raisons légitimes de le faire. Le coureur de la Lotto-Soudal, après des nouveau examens pratiqués en Belgique, s’est vu diagnostiquer une fracture du scaphoïde ainsi que deux côtes cassées. Des blessures consécutives à ses chutes intervenues dès les premiers jours du Tour d’Espagne.

Incapable d’évoluer à son réel niveau, Wallays a ainsi vu de loin ses compères rafler quatre victoires d’étape, quand il se contentait pour sa part de rallier l’arrivée. Ce qui se révèle aujourd’hui comme un véritable exploit, compte tenu de son état physique. « La Vuelta a été mentalement très difficile pour moi, mais je l’ai fait, a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. Une deuxième vérification a révélé des fractures. Nous avons gagné quatre étapes, mais j’ai aussi remporté une guerre. Je remercie tout le monde pour le soutien apporté au cours des trois semaines. »

Dans un communiqué, la Lotto-Soudal a indiqué que son coureur allait naturellement observer une période de repos et de convalescence, signifiant la fin de sa saison 2017.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Gorka Izagirre : « Je voulais éviter les surprises »

Troisième du Tour d’Oman 2018, derrière Alexey Lutsenko (Astana) et Miguel Angel Lopez (Astana), le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *