Crédits photo : (c) Tim de Waele

Ben Hermans se méfie de Romain Bardet

Ben Hermans continue sa course devant. Dans le final accidenté de Quriyat, au terme de la troisième étape du Tour d’Oman, le Belge a tenu les roues des meilleurs. S’il admet que l’équipe BMC Racing jouait encore la victoire d’étape pour Greg Van Avermaert, Hermans s’est montré plus fringant et a finalement terminé à la troisième place, derrière son dauphin au général Rui Costa. « C’était très difficile pour tout le monde, raconte-t-il sur le site de son équipe. Laurens De Plus a attaqué et le tempo était un peu trop élevé pour Greg Van Avermaet. Nous espérions que Greg serait là pour sprinter dans les 200 derniers mètres pour la victoire mais De Plus était trop loin et j’ai dû boucher le trou. Deux autres gars étaient dans ma roue et ils sont passés. J’ai aussi pris quelques secondes de bonification donc ce n’était pas trop mauvais. »

A l’aise sur chaque étape, Hermans se prend à rêver du classement général. Il sait qu’il est en capacité de remporter ce Tour d’Oman mais il se méfie de certains rivaux, et pas forcément les plus proches de lui au général. « Je suis confiant, je peux conserver le maillot, ajoute-t-il. Deux jours en rouge, c’est déjà un bon résultat. Nous espérons une victoire d’étape avec Greg, j’espère que ça viendra demain. Rui Costa est un coureur plus explosif mais vous avec pu voir que je peux être avec lui sur ce genre de montées. Du coup, sur une ascension plus longue comme la Green Mountain, je pense que c’est plus Merhawi Kudus et Romain Bardet que je dois surveiller. » La montagne verte sera au programme samedi.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Championnat d’Estonie : Gert Joeäär retrouve un maillot tricolore

Dépossédé de sa tunique de champion d’Estonie du contre-la-montre, Gert Joeäär s’est imposé dans le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *