EN DIRECT
© Jean-Claude Faucher

Thibaut Pinot, la victoire et puis s’en va ?

Il n’aura pas pu aller chercher la victoire d’étape qu’il espérait mais Thibaut Pinot (FDJ) doit quand même être content ce soir. Après y avoir remporté deux victoires d’étape à ses débuts le coureur de FDJ s’est adjugé le classement final du Tour de l’Ain 2017. Une belle façon de terminer l’année. Car oui, il se pourrait que ce soit la dernière course de l’année pour le quatrième du dernier Tour d’Italie. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré à la presse à l’arrivée de Culoz.

« Je ne sais pas encore si c’était ma dernière course de l’année, on va en parler avec le staff, mais il y a des chances » expliquait Pinot au journal L’Equipe. « Au départ de ma saison, on avait fixé trois objectifs : Tirreno-Adriatico, le Giro et le Tour. On peut dire que deux tiers des objectifs sont remplis, et le Tour est raté : je pense que ma saison est bonne ». A l’image des autres coureurs ayant enchainé Giro et Tour de France, même s’il ne l’a pas terminé, on pouvait s’attendre à ce que Pinot face une coupure avant de revenir pour le dernier Monument de la saison, le Tour de Lombardie. Une course que le Franc-Comtois apprécie tout particulièrement et qu’il avait terminé troisième en 2015. Mais comme l’an passé il semble qu’il n’y sera pas. « J’ai besoin de me reposer à présent. J’ai commencé ma saison fin janvier lors du Grand Prix de la Marseillaise. Mon corps est vraiment fatigué. Je suis tombé malade plusieurs fois depuis le Tour de France. Ça montre que j’ai vraiment besoin de couper et de partir en vacances » ajoutait-il auprès de DirecVelo.com cette fois-ci.

Concernant la course en elle-même, Pinot disposait d’une marge de sécurité confortable avec 55 secondes d’avance sur Alexandre Geniez (AG2R La Mondiale). Et entre les deux il y avait le vainqueur de la veille, David Gaudu, coéquipier de Thibaut Pinot. Les coureurs de la FDJ pouvait donc jouer sur les deux cartes. Dans la dernière montée du Grand Colombier, Pinot s’est retrouvé avec Steven Kruijswijk (LottoNL – Jumbo) et Matteo Cattaneo (Androni – Sidermec). Il les a lâché un par un mais dans la descente, Cattaneo est revenu en compagnie d’Alexandre Geniez et de David Gaudu. Le maillot jaune n’a donc pas obtenu la victoire en solo qu’il espérait mais au moins les deux premières places au général étaient en sécurité. Au sprint, Alexandre Geniez a été le plus fort devant Pinot.

« Dans la montée, les jambes répondaient sans doute un peu moins bien qu’hier. J’ai fait l’effort à deux kilomètres du sommet. Je bascule avec un peu d’avance. Ensuite j’ai géré jusqu’à la fin de la descente. Je savais qu’Alexandre Geniez l’appréciait. C’est pour cela aussi que je suis parti devant dans l’ascension, histoire de gérer au mieux la descente. Mon ambition était avant tout de gagner le classement général donc il fallait contrôler. Je voulais vraiment assurer le truc. Une fois en bas le plan était d’évaluer la situation pour tenter la victoire d’étape » a-t-il expliqué à DirectVelo.com

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Cyclassics de Hambourg : Arnaud Démare : « Super content »

Après plusieurs semaines de course très compliquées, hors-délais sur le Tour de France et abandon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *