EN DIRECT
(c) Sirotti

Alexandre Geniez se rassure avant La Vuelta

La saison d’Alexandre Geniez (AG2R La Mondiale) avait bien commencé. Une victoire d’étape sur le Tour La Provence dont il prend la troisième place final et puis… plus rien ! Il termine Tirreno Adriatico mais dans l’anonymat puis enchaine les abandons : consécutivement sur le Tour de Catalogne, le Circuit de la Sarthe, le Tour des Alpes et puis finalement… le Tour d’Italie, son grand objectif, qu’il quitte après seulement quatre jours. Alors avant La Vuelta, cette victoire d’étape et cette troisième place au général final sur le Tour de l’Ain sont plus que bienvenus.

« Mon printemps a été difficile, je n’avais pas de sensations, déclarait-il à DirectVelo.com J’avais même du mal à l’entraînement. C’était dur. Ça a été compliqué dans la tête… Je me posais des questions car ça a duré plus de deux mois« . Alors pour se relancer, Geniez a préféré faire une coupure, remettre tout à plat en même temps que prendre du repos. « J’ai senti que ça revenait au stage de l’équipe en juillet« . Et cette victoire lui donne raison.

Geniez n’a pas pu suivre Thibaut Pinot (FDJ) dans l’ascension du Col du Grand Colombier mais n’a jamais été trop loin et il est revenu de l’arrière dans la descente. La victoire d’étape s’est finalement jouée dans un sprint à trois avec Pinot et Matteo Cattaneo (Androni – Sidermec) : « Ça s’est bien goupillé. C’était du poker. A trois kilomètres de l’arrivée, David Gaudu a roulé pour Thibaut Pinot. Il voulait éviter des attaques de Cattaneo et de moi-même. C’était bien joué de leur part mais moi ça m’allait. Le gros groupe revenait sur nous. Il fallait lancer le sprint en dernier« .

Le coureur d’AG2R La Mondiale ne sait pas encore quel sera son rôle sur le prochain Tour d’Espagne. Tout dépendra des ambitions de Romain Bardet. Mais il est sûr d’une chose, il aura des opportunités pour les étapes. Au cours de sa carrière, il en a déjà remporté deux : Une au somemt de Peyragudes en 2013 et l’an passé au sommet du Mirador de Izaro.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Cyclassics de Hambourg : Arnaud Démare : « Super content »

Après plusieurs semaines de course très compliquées, hors-délais sur le Tour de France et abandon …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *