Max Walscheid : « Il ne me restait plus rien dans les jambes »

Max Walscheid et son double-mètre n’avaient laissé que des miettes sur le Tour de Hainan à cette même période l’an passé. En cette fin de saison 2017, le sprinteur allemand est de retour sur le territoire chinois, mais sur une course au niveau plus huppé, où réussir un quintuplé est naturellement inenvisageable. Nul doute, d’ailleurs, que le coureur de la Sunweb n’en demande pas tant. Une victoire d’étape face aux Fernando Gaviria, Caleb Ewan et autres Sonny Colbrelli suffirait largement à son bonheur cette semaine. Au pied du podium dans l’étape d’ouverture, Max Walscheid s’est rapproché de la gagne ce vendredi en prenant la deuxième place, juste derrière Fernando Gaviria (Quick Step Floors).

« C’était un final très rapide, a raconté le jeune homme de 24 ans. Nous étions bien ensemble à trois kilomètres du but, et Michael et Mike étaient toujours devant moi à l’approche de l’arrivée. À deux kilomètres de la ligne, il y a du mouvement, je me suis fait tassé et je n’ai pas été en mesure d’accrocher les roues. Je suis resté calme et j’ai réussi à trouver une ouverture sur le côté gauche. J’ai suivi la bonne roue et j’ai fini tout près de Gaviria, au côte à côte. Mais quand il a accéléré, il ne me restait plus rien dans les jambes et je n’ai pu faire mieux que conserver ma deuxième place. Notre communication a été bien meilleure aujourd’hui et je suis vraiment satisfait du résultat après tant d’efforts. »

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Julien Bérard : « Si je n’ai rien chez les pros, j’arrête »

Julien Bérard est « prêt ». Si le passage à l’année 2018 devait sonner le glas de sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *