© Sirotti

Grammont et son « Muur » veulent le Tour en 2019

La ville de Grammont rêve de voir passer le Tour de France 2019 par le mythique Mur de Grammont. C’est ce qu’a révélé son bourgmestre, Guido De Padt, à Sporza. L’édition 2019 partira de Bruxelles, l’information a été révélée officiellement en mai dernier, mais on n’en sait pas plus pour le moment. Et les tractations ont aussitôt commencé ! De très nombreuses villes en Flandre et en Wallonie se sont portées candidate pour recevoir une étape du Tour. Pour Grammont, il s’agirait juste d’un passage.

Le « Muur » de Grammont est un des lieux mythiques du cyclisme. Et le passage du Tour de France serait un beau clin d’oeil. Après le changement de parcours du Tour des Flandres en 2013, la municipalité de Grammont avait un peu peur d’être oubliée. Le Grand Prix de l’E3 Harelbeke puis l’Omloop Het Nieuwsblad ont ensuite intégré la difficulté, éloignée de tous les autres monts typiquement Flandriens, à leur parcours mais à chaque fois en début de course, sans que cela ne puise peser réellement sur le déroulé de la course. Et puis cette année le Tour des Flandres est, à son tour, passé par le Mur mais à presque 100 kilomètres de l’arrivée. Et c’est pourtant là que toute la course s’est lancée. Retour triomphant !

Et la « réhabilitation » du Mur de Grammont continue puisque les nostalgiques de l’ancienne version du Tour des Flandres vont avoir le droit à leur remake avec le tout nouveau final du Omloop Het Nieuwsblad, au parcours complètement modifié dès 2018 (lire ici). Un final qui reprendra les exacts mêmes 60 derniers kilomètres que les dernières éditions de l’ancienne version du Tour des Flandres. A cela il faut ajouter le fait que depuis 2012 le Mur de Grammont est le juge de paix du BinckBank Tour (anciennement Eneco Tour).

Avec le Tour de France, Grammont bénéficierait d’une exposition médiatique encore plus grande. Et la municipalité travaille activement à son incursion sur le parcours. Notamment en s’étant jumelé avec la ville de Mûr-de-Bretagne (et la ville italienne de Muro in San Pietro di Feletto). Mais elle espère aussi parvenir à ses fins grâce au lobbying. Après tout il ne s’agit que d’un passage. D’après Sporza, les chances actuelles sont de 50-50 et la réponse devrait arriver en janvier prochain. L’avantage de Grammont est d’être proche de la limite avec la Belgique francophone. Ainsi que le Tour fasse le choix de quitter Bruxelles vers la Flandre ou vers la Wallonie, un détour par Grammont est géographiquement envisageable.

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Cyclo-cross – Druivencross : La course en direct commenté

16h01 – Van Kessel bien plus puissant ! Meeusen troisième Adams Plus loin on a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *