© Volta a Catalunya

Tour de Catalogne : David Cimolai s’offre Nacer Bouhanni

La première étape du Tour de Catalogne a offert un scénario un peu décevant. Malgré six difficultés répertoriées et un dénivelé important, le peloton n’a pas eu de mal à contrôler l’échappée. L’Alt de Collsacreu a été avalé tranquillement et tout le monde est arrivé groupé à Calella. C’est donc un sprint qui a décidé du vainqueur. Parfaitement emmené, Nacer Bouhanni (Cofidis) a lancé le sprint mais il a été battu sur la ligne par Davide Cimolai (FDJ). L’Italien l’a emporté devant le Français et son compatriote Kristian Sbaragli (Dimension Data). Cimolai est le premier leader de cette 97e édition du Tour de Catalogne.

Le début d’étape est agité et ils sont nombreux à vouloir prendre l’échappée du jour. Il faut attendre plus de 20 kilomètres et l’Alt de Parpers (3e catégorie) pour voir le bon coup sortir. Pierre Rolland (Cannondale-Drapac), Antonio Nibali (Barhain-Merida), Murilo Affonso et Magno Nazaret (Funvic) se font la malle dans cette première difficulté répertoriée. Après le sommet, l’écart monte à 2’30 mais le peloton ne laissera pas plus de marge. Cofidis et Lotto Soudal contrôlent le peloton et se méfient de cette échappée.

Le groupe des fuyards enchaîne l’Alt dels Pinars de Badó (2e catégorie) et l’Alt de La Pullosa (3e catégorie) et chaque fois, c’est le Brésilien Affonso qui passe en tête. L’écart passe alors sous les 2′ et l’échappée arrive au pied de l’Alt El Muntanya (1e catégorie) avec seulement 1’20 de marge. Plusieurs coureurs décident de partir en contre. Brendan Canty (Cannondale-Drapac), Axel Domont (Ag2r – La Mondiale) et Jetse Bol (Manzana Postobon) se détachent et tentent de faire la jonction sur les pentes difficiles de cette ascension. Affonso passe encore en tête au sommet et le contre fait la jonction quelques hectomètres plus loin.

Ils sont donc sept en tête au moment d’entamer le Coll Formic (1e catégorie) et la situation se stabilise. A mi-ascension, l’écart est de 40 secondes et Pierre Rolland tente une attaque sans effet. Dans le peloton, seul Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert) sort en contre mais ne reviendra pas sur les échappés. Au sommet, Nibali passe en tête et les fuyards entament la longue descente. L’échappée explose toutefois et Domont et Bol s’isolent devant. Leur avantage est bien trop mince et ils sont finalement repris à 24 kilomètres de l’arrivée, juste avant l’ultime ascension de l’Alt Collsacreu (3e catégorie). Lotto Soudal gère le tempo et personne n’attaque. Le Team Sky fait la descente en tête et les formations de sprinteurs se replacent. Les tentatives d’attaques de Cyril Gautier (Ag2r – La Mondiale) et Peter Kennaugh (Team Sky), repris après la flamme rouge, avorteront.

C’est finalement Geoffrey Soupe qui emmène son sprinteur Nacer Bouhanni. Le Français lance avec Davide Cimolai dans la roue. L’Italien déborde et les deux hommes finissent au coude à coude. Après visionnage de la photo-finish, Cimolai est donné vainqueur devant Bouhanni. L’Italien prend la tunique de leader mais aura du mal à la conserver demain au terme du contre-la-montre par équipes de 42 kilomètres autour de Banyoles.

 

Classement :
1. Davide Cimolai (FDJ) les 178,9km en 4h28’51
2. Nacer Bouhanni (Cofidis) m.t.
3. Kristian Sbaragli (Dimension Data) m.t.
4. Dion Smith (Wanty-Groupe Gobert) m.t.
5. André Greipel (Lotto Soudal) m.t.
6. José Joaquin Rojas (Movistar) m.t.
7. Daryl Impey (Orica-Scott) m.t.
8. Petr Vakoc (Quick-Step Floors) m.t.
9. Phil Bauhaus (Team Sunweb) m.t.
10. Enrico Gasparotto (Wanty-Groupe Gobert) m.t.

 

Classement général : 
1. Davide Cimolai (FDJ)
2. Nacer Bouhanni (Cofidis) à 4″
3. Kristian Sbaragli (Dimension Data) à 6″
4. Dion Smith (Wanty-Groupe Gobert) à 10″
5. André Greipel (Lotto Soudal) m.t.
6. José Joaquin Rojas (Movistar) m.t.
7. Daryl Impey (Orica-Scott) m.t.
8. Petr Vakoc (Quick-Step Floors) m.t.
9. Phil Bauhaus (Team Sunweb) m.t.
10. Enrico Gasparotto (Wanty-Groupe Gobert) m.t.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

FDJ pas épargnée par les crevaisons sur Gand-Wevelgem

Déçu d’avoir manqué le coche mercredi sur A Travers la Flandre, Arnaud Démare n’a pas …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *