© Sirotti

Le parcours profondément modifié du Omloop Het Nieuwsblad connu

Il était très attendu. Au moins de juin dernier, les organisateurs du Omloop Het Nieuwsblad (24 février), Flanders Classics, dévoilait un changement majeur de parcours avec une arrivée délocalisée de Gand à Ninove, ancien lieu de l’arrivée du Tour des Flandres. Et si on savait que cela impliqué un final comprenant l’enchaînement Mur de Grammont – Bosberg, comme c’était le cas avant sur le Tour des Flandres, on n’en savait pas plus jusqu’ici. Mais aujourd’hui Flanders Classics a révélé les détails du tracé de la première grande course de la saison.

Les coureurs partiront toujours de Gand, comme c’est le cas depuis des décennies (même quand la course arrivait à Lokeren). Il faudra attendre 60 kilomètres avant que les choses ne deviennent sérieuses avec, comme d’habitude, l’enchaînement du difficile secteur pavé de Haaghoek et le Leberg (montée non pavée commençant dès la sortie de Haaghoek). Le parcours enchaînera après entre pavés et monts, comme c’est une habitude spécialement sur le Nieuwsblad (voir la liste ci-dessous).

La différence majeure est que, comme sur A Travers la Flandre, il n’y aura plus l’enchaînement emblématique Taaienberg – Eikenberg, qui est habituellement un point stratégique. Le milieu de la course fait plus la part belle aux pavés (Haaghoek à trois reprises comme avant, Holleweg, Ruiterstraat, Jagerij notamment) et aux monts non pavés. Les monts pavés sont réduits à Molenberg (A 50km de l’arrivée), qui faisait déjà partie du parcours les années précédentes, et bien sûr aux deux dernières difficultés : Muur (16km de l’arrivée) et Bosberg (12km de l’arrivée).

Une fin de parcours donc exactement identique à celle de l’ancien Tour des Flandres, avec l’arrivée à Meerbeke. Les 60 derniers kilomètres sont identiques à ceux du dernier Tour des Flandres arrivant à Meerbeke (en 2011). Un parcours qui présente aussi les mêmes faiblesses que ceux qui étaient reprochés à l’ancienne version du Tour des Flandres. Et c’est inévitable de part la géographie des lieux. La plupart des monts pavés et des pavés sont situés autour d’Oudenaarde mais en allant vers Ninove et le mythique Mur de Grammont, il y a une longue portion sans difficultés typiquement flandriennes. Mais il y a quand même des difficultés (Berendries, Valkenberg, Tenbosse), juste non pavés. Elles rendent le parcours difficiles mais, sur les derniers Tour des Flandres, n’ont jamais été propices aux attaquants. Et les coureurs le sachant, la course avait tendance à se focaliser sur le dernier enchaînement Muur – Bosberg. De surcroît, et ça risque d’être encore plus le cas en février, cette portion est exposée au vent et s’il est de face, il peut complètement canaliser la course.

A l’inverse, quand l’enchaînement des monts pavés typiquement flandrien était plus loin de l’arrivée (comme jusqu’ici le Nieuwsblad et A Travers La Flandre ou, et ce dernier ne change pas, le Grand Prix E3 Harelbeke), il obligeait les leaders à se découvrir plus loin de l’arrivée. Toutefois le Nieuwsblad n’est pas le Tour des Flandres. C’est une course importante mais c’est aussi un premier test pour les grands coureurs de Flandriennes qui y sont plus à même de prendre des risques.

Les difficultés du Omloop Het Nieuwsblad 2018 :
1 – km 61,1 – Haaghoek (pavé de 2000m.)
2 – km 64,1 – Leberg (mont non pavé de 950m. à 4,2% – max : 13,8%)
3 – km 93,4 – Huisepontweg (pavé de 1800m.)
4 – km 99,1 – Den Ast (mont non pavé de 450m.)
5 – km 107,1 –  Kattebger (mont en partie pavé)
6 – km 107,9 – Holleweg (pavé de 1500m.)
7 – km 116,6 – Haaghoek (pavé de 2000m.)
8 – km 119,6 – Leberg (mont non pavé – 950m. à 4,2% – max : 13,8%)
9 – km 132,7 – Kokkerelle (mont non pavé de 1200m.)
10 – km 135,8 – Wolvenberg (mont non pavé de 645m. à 7,9% – max : 17,3%)
11 – km 135,9 – Ruiterstraat (pavé de 800m.)
12 – km 138,6 – Jagerih (pavé de 800m.)
13 – km 144,8 – Molenberg (mont pavé de 463m. à 7% – max : 14,2%)
14 – km 152,7 – Haaghoek (pavé de 2000m.)
15 – km 155,7 – Leberg (mont non pavé de 950m. à 4,2% – max : 13,8%)
16 – km 159,8 – Berendries (mont non pavé de 940m. à 7% – max : 12,3%)
17 – km 165,1 – Valkenberg (mont non pavé de 540m. à 8,1% – max : 12,8%)
18 – km 171,4 – Tenbosse (mont non pavé de 450m. à 6,9% – max : 8,7%)
19 – km 181,7 – Muur et Kapelmuur (mon pavé de 475m. à 9,3% – max : 19,8%)
20 – km 185,6 – Bosberg (mont pavé de 980m. à 5,8% dont 400m. sont pavés – max 11%)

La carte du parcours :

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tony Martin de retour sur le Tour d’Italie

Tony Martin devrait être au départ du prochain Giro. L’Allemand l’a affirmé hier en marge …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *