© Sirotti

Mondiaux – CLM/équipes : Sunweb rafle tout !

Sunweb réalise l’exploit de remporter à la fois le contre-la-montre par équipes Femmes et le contre-la-montre par équipes Hommes des Championnats du Monde. L’équipe masculine a parfaitement dominé son sujet en ne partant pas trop fort puis en continuant sans cesse d’augmenter l’allure. Ils devancent les BMC de 8 secondes et les Sky de 22 secondes. Pour la première fois sans Tony Martin, les Quick Step échouent au pied du podium, à 35 secondes.

Le contre-la-montre par équipes féminin avait donné des indications. Il ne fallait pas partir trop fort. Et les Sunweb ont appliqué la même tactique que leur équipe féminine avait appliquée plus tôt dans la journée. « Seulement » quatrième au premier intermédiaire (km10,5), à 10 secondes des Sky, c’était un départ plutôt prudent.

Si Sky a dominé les premiers kilomètres, la suite s’est rapidement compliquée. Owain Doull a été le premier à lâcher. Puis dans l’ascension du Birkelundsbakken, Geraint Thomas a aussi éprouvé des difficultés alors que Vasyl Kiryienka menait le groupe. Chris Froome a d’abord voulu attendre puis a décidé de laisser le Gallois sur le bord de la route. Les Britanniques n’étaient alors déjà plus que quatre avant même de passer le deuxième intermédiaire du kilomètre 31 où ils accusent un débours de 5 secondes sur les Sunweb qui ont accéléré progressivement et qui étaient toujours à six. On comprend alors que l’équipe Néerlandaise est en train de faire quelque chose. Mais il faut encore attendre les BMC. Et l’équipe américaine fait 3 secondes de mieux que Sunweb. C’est serré. Derrière il y a encore Quick Step, mais il n’y a déjà plus que quatre coureurs et ils montrent des signes d’énervement. Ils ne prennent en effet que le quatrième temps au kilomètre 31 à 16 secondes. On sait qu’ils ne joueront pas la victoire.

Avec seulement quatre coureurs depuis un petit moment, on ne voit pas comment Sky peut refaire son retard. Ils passent au deuxième intermédiaire avec 13 secondes de retard sur Sunweb… qui étaient toujours six à ce kilomètre 38. C’est donc clairement un duel entre l’équipe néerlandaise et la BMC. Ces derniers passent le kilomètre 38 avec 4 secondes d’avantage mais ils ne sont plus que quatre ! Là où les Sunweb ont clairement profité des derniers kilomètres pour continuer d’accélérer, les BMC ne semblent pas en mesure de faire aussi bien. D’autant que le quatrième homme, Tejay Van Garderen commence à donner des signes de fatigue.

A l’arrivée, Sunweb a sacrifié ses cinquième et sixième coureurs qui  ont tout donné pour l’équipe jusque dans les derniers hectomètres. Gestion parfaite ! Les Néerlandais ont fini à quatre et très fort. Chez BMC en revanche, les derniers kilomètres se font dans la souffrance. Bien qu’ils avaient 4 secondes d’avance au kilomètre 38, les américains passent l’arrivée (km42,5) avec 8 secondes de retard. Sky a bien résisté en se maintenant à 22 secondes. Ils prennent la troisième place. Les Quick Step échouent à 35 secondes et ne sont pas sur le podium pour la première fois de leur histoire. A l’inverse les médaillés d’or, Sunweb, n’étaient jamais monté sur le podium de cette épreuve.

Classement :
1. Sunweb en 47’50
(DUMOULIN Tom, KAMNA Lennard, KELDERMAN Wilco, KRAGH ANDERSEN Soren, MATTHEWS Michael, OOMEN Sam)
2. BMC à 0’08
(DENNIS Rohan, DILLIER Silvan, KUNG Stefan, OSS Daniel, SCOTSON Miles, VAN GARDEREN Tejay)
3. Team Sky à 0’22
(DOULL Owain, FROOME Chris, KIRYIENKA Vasil, KWIATKOWSKI Michal, MOSCON Gianni, THOMAS Geraint)
4. Quick Step à 0’35
(BAUER Jack, GILBERT Philippe, JUNGELS Bob, LAMPAERT Yves, TERPSTRA Niki, VERMOTE Julien)
5. Orica – Scott à 1’03
(DURBRIDGE Luke, EDMONDSON Alex, HEPBURN Michael, HOWSON Damien, IMPEY Daryl, TUFT Svein)
6. Movistar à 1’19
(AMADOR Andrey, CASTROVIEJO Jonathan, DOWSETT Alex, ERVITI Imanol, IZAGUIRRE INSAUSTI Gorka, SUTTERLIN Jasha)
7. LottoNL – Jumbo à 1’19
(BOOM Lars, CAMPENAERTS Victor, CLEMENT Stef, ROGLIC Primoz, VAN EMDEN Jos, VAN HOECKE Gijs)
8. CCC – Sprandi – Polkowice à 1’44
(BIALOBLOCKI Marcin, KOCH Jonas, OWSIAN Lukasz, PATERSKI Maciej, TACIAK Mateusz, TRATNIK Jan)
9. Katusha – Alpecin à 1’45
(HOLLENSTEIN Reto, KRISTOFF Alexander, MACHADO Tiago, MARTIN Tony, MORKOV Michael, POLITT Nils)
10. Bora – Hansgrohe à 1’55
(BARTA Jan, BODNAR Maciej, BURGHARDT Marcus, KONRAD Patrick, POSTLBERGER Lukas, SARAMOTINS Aleksejs)
11. Astana à 2’15
(CATALDO Dario, CHERNETSKI Sergei, GATTO Oscar, GRIVKO Andrey, KORSAETH Truls, LUTSENKO Alexey)
12. Trek – Segafredo à 2’49
(BRANDLE Matthias, COLEDAN Marco, DE KORT Koen, IRIZAR ARAMBURU Markel, PANTANO GOMEZ Jarlinson, THEUNS Edward)
13. Joker – Icopal à 3’08
(FORFANG Ole, HAGEN Carl Fredrik, HALVORSEN Kristoffer, HOELGAARD Markus, HOEM Bjorn Tore, SKJERPING Kristoffer)
14. Sangemini – MG. K VIS à 5’02
(BERNARDINI Simone, GAFFURINI Nicola, GAZZARA Michele, SALVIETTI Niccolo, SCARTEZZINI Michele, TOTO’ Paolo)
15. Uno – X Hydrogen Development Team à 5’09
(FLOTTEN Audun Brekke, RESELL Erik Nordsaeter, RUDLAND Hans Kristian Haadem, SLEEN Torjus, TRAEEN Torstein, WAERSTED Syver Westgaard)
16. Team Fixit.no à 5’21
(BLALID Marius, EIKELAND Ken-Levi, LOVIK Asmund Romstad, MADSEN Kristoffer, OVERLAND Bjornar Vevatne, SPIKSETH Elias)
17. Sparebanken SOR à 5’30
(AASVOLD Kristian, DAHL Herman, ROINAS Fridtjof, SKJOLD Mathias, TRONDSEN Trond Hakon, VANGSTAD Andreas)

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Japan Cup : Marco Canola récidive

Déjà victorieux hier du Critérium, Marco Canola (Nippo – Vini Fantini) s’impose aujourd’hui sur la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *