© Sirotti

Le Grand Prix de Denain va devenir un mini Paris-Roubaix

Les organisateurs du Grand Prix de Denain sont ravis. La proposition de calendrier 2018 de Ligne Nationale de Cyclisme a été acceptée par l’UCI il y a quelques semaines et elle contenait quelques petites nouveautés dont un changement de calendrier pour le Grand Prix de Denain. L’édition 2018 aura donc lieu le 18 mars, le lendemain de Milan-San Remo, un dimanche donc, ce qui va permettre à l’organisation de changer profondément la structure de l’épreuve. Les montagnes étant rares dans le coin, c’est naturellement vers les pavés que le Grand Prix de Denain s’oriente.

L’épreuve nordiste a habituellement lieu le jeudi suivant Paris-Roubaix, et plus précisément le lendemain de La Flèche Brabançonne et trois jours avant l’Amstel Gold Race. A cette époque les Flandriens en ont fini avec leur première partie de saison et les coureurs des Ardennaises ne voient pas en cette classique pour sprinters une préparation intéressante pour le triptyque qui s’annonce. Cette année il n’y avait d’ailleurs aucune équipe WorldTour mis à part les deux Françaises. On se réjouit donc du changement de calendrier du côté des organisateurs.

Et on en profite pour faire du Grand Prix de Denain une classique pavée ! Le directeur de course Jean-François Pêcheux, un nom bien connu de Paris-Roubaix (ancien directeur de course du Tour de France et de Paris-Roubaix durant de nombreuses années), annonce plus de dix secteurs pavés. Il faut dire qu’à Denain, il y a de très nombreuses options. Entre Haveluy, dont le pavé est à moins de 4 kilomètres de l’arrivée habituelle de Denain, et juste un tout petit peu plus loin Wallers, Aremberg, Escaudain, Hornaing… et de nombreux autres à proximité immédiate, il y a de quoi faire !

Outre le passage d’un jeudi à un dimanche, ce qui est toujours important en terme de succès populaire, les organisateurs espèrent aussi profiter de ce décalage dans le calendrier pour s’inscrire dans la longue série de courses Flandriennes qui s’étend jusqu’à Paris-Roubaix. Et ainsi attirer plus d’équipes WorldTour. Le résultat devrait être spectaculaire quelque soit le plateau, à l’image du Grand Prix Samyn. Mais pour la participation, il faudra attendre de voir la réaction des équipes, qui au même moment reviendront de Milan-San Remo, où sont de nombreux Flandriens, et s’aligneront sur le Tour de Catalogne (qui débute le lendemain). Quoiqu’il en soit ce sera la seule classique professionnelle utilisant vraiment les pavés de Paris-Roubaix. Car à l’inverse des Flandriennes, qui reviennent toujours sur les mêmes « bergs », le parcours de Paris-Roubaix n’est emprunté par aucune autre course professionnelle.

Calendrier des principales courses pavées :
Samedi 24 février : Omloop Het Nieuwsblad
Dimanche 25 février : Kuurne-Bruxelles-Kuurne
Mercredi 28 février : Le Samyn

Dimanche 18 mars : Grand Prix de Denain
Mercredi 21 mars : 3 Jours de La Panne
Vendredi 23 mars : Grand Prix E3 Harelbeke
Dimanche 25 mars : Gent-Wevelgem
Mercredi 28 mars : A Travers la Flandre
Dimanche 1e avril : Le Tour des Flandres
Mercredi 4 avril : Grand Prix de l’Escaut
Dimanche 8 avril : Paris-Roubaix

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Tour de Guangxi : Tim Wellens remporte l’étape reine

Tim Wellens (Lotto – Soudal) s’est imposée sur la quatrième étape du Tour de Guangxi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *