© CyclingPro.net

Alejandro Valverde : « Le secret : ne jamais douter »

Alejandro Valverde était le favori à sa propre succession et l’Espagnol n’a pas tremblé. Le leader de la formation Movistar est resté bien au chaud tout au long de la Flèche Wallonne alors que son équipe contrôlait la course. Puis, comme il l’avait prévu, il est arrivé au pied du Mur de Huy au sein du peloton et a produit son effort là où il a pris l’habitude de le faire lors de ses récents succès. A notre micro, il revient rapidement sur ce final. « C’était une journée difficile pour Movistar et pour moi, raconte-t-il. Nous avons tout contrôlé et nous avons pu décrocher la victoire. Les vingt derniers kilomètres ont été très rapides parce que devant, De Marchi et Jungels roulaient très rapidement. Du coup, Orica a imposé un gros rythme. Dans le final, j’étais super bien placé grâce à José Joaquin Rojas et Dani Moreno. »

C’est donc le Mur de Huy, là où a lieu chaque année le dénouement de la course, que l’Espagnol a produit son effort dans un peloton d’une cinquantaine d’unités. « L’ascension finale a été avalée très rapidement. A tout moment, j’ai essayé d’être placé pour pouvoir contrôler, notamment avant le double virage et quand le Français (Gaudu) a attaqué, je l’ai suivi et ensuite j’ai attaqué moi-même. »

Grâce à cette victoire, celui qui était déjà le recordman de l’épreuve avec quatre succès, le devient encore plus avec cette cinquième Flèche Wallonne qui s’ajoute à ses victoires de 2006, 2014, 2015 et 2016. « Cinq victoires c’est … déjà que quatre, personne n’y était parvenu, alors cinq c’est encore plus difficile. C’est donc un record qui sera difficile à battre et ça me plaît d’avoir des records dans ce genre de course. »

Et quand on lui demande son secret pour remporter cinq fois la Flèche Wallonne, le Murcian répond simplement : « Le secret c’est d’être en super forme et de ne douter à aucun moment lorsqu’il y a une attaque dans l’ascension finale… ne jamais douter. »

Alejandro Valverde réalise probablement le plus beau début de saison de sa carrière qui en compte pourtant quinze autres. A bientôt 37 ans, l’Espagnol en est déjà à dix victoires en 25 jours de course. Dimanche, deux jours avant son anniversaire, il pourrait s’offrir un nouveau cadeau en remportant un quatrième Liège-Bastogne-Liège. « Liège-Bastogne-Liège est une course qui me plaît aussi et où j’ai déjà décroché des victoires. Ce sera difficile d’aller chercher une autre victoire mais pour le moment j’ai gagné aujourd’hui alors je serai au départ dimanche avec de la tranquillité. » Il sera d’ailleurs le grand favori à la succession de Wout Poels.

 

Autres infos qui pourraient vous intéresser

Yannick Martinez finalement conservé chez Delko-Marseille Provence-KTM

Il y aura finalement 19 coureurs au sein de la Delko-Marseille Provence-KTM en 2018. Alors …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *